C'est la conséquence d'"un manque ponctuel de médecins urgentistes", indique le centre hospitalier de Saint-Tropez. Pendant trois nuits, il ne sera donc pas possible de se rendre aux urgences. En cas de problème vital, il est conseillé de contacter le 15.

En pleine période estivale, et alors que les touristes profitent des nuits festives de la Côte d'Azur, le centre hospitalier de Saint-Tropez (Var) a annoncé que son service des urgences "est contraint à ne pas pouvoir accueillir la population" pendant trois nuitées :

  • du vendredi 18 août de 18h30 au samedi 19 août 07h30 ;
  • du samedi 19 août de 18h30 au dimanche 20 août 07h30 ;
  • du lundi 21 août de 18h30 au mardi 22 août 07h30.

Ce n'est malheureusement pas une première. Le 8 août dernier déjà, le service avait dû fermer pendant une nuit. Une "situation extrême" qui se renouvelle donc et qui est la conséquence d'"un manque ponctuel de médecins urgentistes".

En cas d'urgence uniquement, le 15 (Service mobile d’urgences et de réanimation, SMUR) reste opérationnel. L’accueil des urgences obstétricales est cependant maintenu à la maternité en permanence.

Pour toute urgence non vitale, les patients sont invités à consulter leur médecin traitant ou à se rendre dans une maison de santé.

Deux sont situées à Saint-Tropez : 1 avenue Charles de Gaulle (04.23.10.19.05 - rdv entre 8h et 19h) et 12 avenue du 8 mai 1945 (rdv entre 20h et minuit). Celle de Sainte-Maxime (204 route du Plan de la Tour, 04.28.70.17.00) reçoit entre 9h et 23h. Enfin, une dernière est localisée à Gassin, sur la RD559 (04.98.12.51.14) et accueille le public entre 10h et 22h.