L'été, ne baissez pas la garde face au Sida et aux IST

Les équipes du centre de dépistage du Var, le CeGIDD 83, se déplacent sur les plages pour faire de la prévention contre le Sida et les MST. / © France 2
Les équipes du centre de dépistage du Var, le CeGIDD 83, se déplacent sur les plages pour faire de la prévention contre le Sida et les MST. / © France 2

L'été, les médecins des centres de dépistage varois sortent des hôpitaux pour se rendre à la rencontre du public. Pendant les vacances, la vigilance baisse, alors que la région PACA est une des plus touchées par le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles.

Par Jacqueline Pozzi

Ils sillonnent les plages... un saut de préservatifs à la main.

Les médecins du CeGIDD du Var, habituellement installés dans les hôpitaux qui abritent les centres de dépistages, vont à la rencontre des vacanciers, là où ils se trouvent, sur la plage, à la sortie des discothèques.

Dans son camping-car, le CeGIDD peut faire passer directement un dépistage anonyme et gratuit à ceux qui le souhaitent.

Car l'insouciance de l'été ne doit pas faire baisser la vigilance. Les médecins rappellent à la population qu'il ne faut pas baisser la garde face au Sida et aux Infections Sexuellement Transmissibles qui continuent à se propager. Les statistiques placent même Provence-Alpes-Côte d'Azur parmi les régions les plus touchées (voir encadré). Pour s'en protéger, le meilleur rempart reste le préservatif.

Pascal Pugliese, médecin au CHU de Nice et coordinateur de la lutte contre le VIH sur Nice, était l'invité d'Henri Migout ce 24 juillet dans le 19/20 sur France 3 Côte d'Azur. Il fait le point sur les contaminations et les moyens de s'en prémunir, tout en constatant un relâchement dans les pratiques...
 






 

Le Sida et les IST toujours présents en PACA

  • Les chiffres du Sida

Selon les chiffres de l'InVS, relayés par le Crips PACA, Provence-Alpes-Côte d'Azur est toujours la deuxième région de France pour les nouvelles contaminations, après l'Ile-de-France.

Chaque année, on estime à 500 le nombre de personnes qui découvrent leur séropositivité en PACA (sur 6000 en France), un chiffre en hausse alors qu'il est stable en région parisienne.

En France, 150 000 personnes vivent avec le Sida, et 25 000 d'entre elles l'ignorent.
 

  • Les chiffres des IST

Les Infections Sexuellement Transmissibles à Chlamydia et à gonocoque constituent un problème de santé publique en raison de leur fréquence, et de leurs complications : douleurs, infections, infertilité.

Ces deux bactéries touchent principalement un jeune public, entre 15 et 24 ans, en raison du port non systématique du préservatif. Depuis 2012, le nombre de diagnostics en France a été multiplié par 3.

Une récente étude de Santé Publique France, place là encore Provence-Alpes-Côte d'Azur parmi les régions les plus touchées. La 3ème de France (après Ile-de-France et la Guadeloupe) pour Chlamydia, avec plus de 1000 cas diagnostiqués pour 100 000 habitants, principalement de jeunes femmes.

Pour l'infection au gonocoque, PACA est de loin la première région la plus touchée avec plus de 600 cas pour 100 000 habitants (infection qui touche principalement les hommes).

Suite à cette étude, Santé Publique France a lancé le 18 juillet une campagne digitale pour promouvoir l'usage du préservatif chez les jeunes.

 

Sur le même sujet

Les + Lus