1 million de vues pour le dernier clip de Clara Luciani tourné à Sanary-sur-Mer... Avec la complicité des commerçants !

Aux Victoires de la musique en 2020, elle a été sacrée artiste féminine de l'année. Clara Luciani annonce la sortie de son second album, Cœur, pour le 11 juin suivant. On connaît déjà le premier single, Le Reste, sur Youtube depuis le 9 avril dernier. Un succès...Varois ! 

Clara Luciani, le 28 août 2020, au festival du film francophone d'Angoulème.
Clara Luciani, le 28 août 2020, au festival du film francophone d'Angoulème. © Loïc Déquier / MAX PPP

Près de trois ans après son premier album "Sainte-Victoire", Clara Luciani lève (un petit peu) le voile sur son deuxième album. La sortie de  "Coeur" est prévue le 11 juin prochain. Ce nouvel opus est composé de 11 titres inédits dont un duo avec Julien Doré.

Et l'on connaît déjà le premier single de l'album, Le Reste. Il a été posté le vendredi 9 avril dernier sur YouTube quelques jours à peine après le tournage.

Ce titre est l'histoire d'une rupture amoureuse. Une chanson pop, dansante, acidulée. Clara Luciani est habillée d'un corsage bleu turquoise et d'un pantalon vichy jaune et blanc et c'est à Sanary-sur-Mer, dans le département du Var, que la belle brune de 28 ans a tourné le clip de ce premier titre.

A chaque couplet, à chaque refrain, le sourire est large et généreux.

Je ne suis qu'une imbécile, allongée sur le dos, j'me refais le film, le début était beau. Et je t'imagine, jouer sur ton piano, une mélodie expire dans un  écho. J'ai tout gâché je sais, je sais, j'ai tout gâché... Je ne peux pas oublier ton c.. et le grain de beauté perdu sur ton  pouce, et la peau de ton dos... Le reste je te le laisse mais je retiens en laisse, le souvenir ému de ton corps nu ...

Clara dans les rues de Sanary-sur-Mer au milieu des magasins, dansante avec Jean-Georges, le "vrai" coiffeur de la ville qui se prête au jeu dans son salon avec vue sur le port, Clara au milieu des citrons pour le refrain, puis sur la plage de Portissol et de son restaurant Kima...

C'est un hymne au ciel azur, à la Méditerranée, au midi. Tous les commerçants ont joué le jeu. 

Une chanson comme un antidépresseur

Ecrite pendant cette période de pandémie, "Le Reste" est une chanson dansante, qui ressemble fort au prochain tube de l'été

Ce qui est très important pour moi, c'était que cet album soit solaire, que cette chanson, 'Le reste', soit un retour du soleil. On doit tous chercher un peu une façon de rester éclairé. Cette chanson a été pensée pour être une aide, un antidépresseur, et j'espère de tout mon cœur que ça fonctionnera et que les gens oublieront pendant trois minutes les annonces de Castex à la télévision, qu'ils penseront à autre chose. Si déjà ils pensent à autre chose pendant trois minutes, j'ai gagné mon pari !

Clara Luciani à France Info

Un hymne au midi 

Clara Luciani est une fille du sud née voilà bientôt 29 ans à Martigues dans les Bouches-du-Rhône d'origine corse et sicilienne. C'est à Septèmes-les Vallons, près de Marseille, qu'elle a grandi. La jeune artiste écrit ses textes, compose la musique. 

Son titre "Le Reste" témoigne de son attachement pour cette région de France où il fait bon vivre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Clara Luciani (@jesuisclaraluciani)

L'artiste a accordé une interview postée sur le site de la commune de Sanary. Elle explique que cette ville est pour elle une très très belle découverte, proposée au départ par la réalisatrice du clip. 

Clara Luciani avait en tête de faire une mini comédie musicale dans le sud de la France, secteur très important pour elle.

C'est mon endroit préféré au monde ! J'avais envie qu'on se déplace ici...

Clara Luciani, artiste

La ville en a fait un vrai support de communication en présentant le clip aux administrés.

C'est en mars dernier, les 26 et 27 très précisément que le tournage a eu lieu, quelques semaines après le repérage.

Les habitants qui ont largement commenté la venue de la jeune artiste.

228 commentaires, 226 partages, voilà qui fait réagir dans la commune !

Une très belle aventure humaine pour Jean-Georges, le coiffeur

Jean-Georges, lui, a retrouvé ses clients. Dans la coiffure depuis 50 ans, il exerce son métier à Sanary depuis 20 ans maintenant.  

Le salon leur convenait très bien, ils ont juste rajouté un peu de décoration. Ca s'est passé merveilleusement bien, l'équipe était extraordinaire.

Jean-Georges,coiffeur à Sanary

Il fallait se déhancher ? Pas de quoi intimider Jean-Georges : "Quand j'étais jeune, j'allais en discothèque presque tous les soirs, moi je suis un vieux de la vieille, j'en garde une belle aventure humaine, une belle expérience et puis vous savez, pour Sanary, c'est bien, ça fait parler du village, ça le fait connaître, il n'y a que du positif !"

Laurie Courtois est directrice du Pôle Image-Ville de Sanary. Elle ne cache pas sa satisfaction : "Clara Luciani est une artiste qui colle bien avec la commune. Elle montre la ville telle qu'elle est au quotidien. C'est une belle vitrine". Et elle nous livre quelques indiscrétions : il y a dans ce clip des amis, des membres de la famille de la chanteuse. Dans le salon de coiffure par exemple, cherchez bien, il y a sa mère !

Clara Luciani et une boite à "Je" 

Une équipe de France 3 Côte d'Azur avait rencontré Clara Luciani. Voici la boîte à  "Je" réalisée en 2019, et des réponses du tac au tac :

L'album sort dans son intégralité le 11 juin prochain mais le compteur tourne à bloc pour "Le reste" avec plus d'un million de vues.

Sur son compte instagram, la chanteuse se réjouit de l'engouement suscité par son clip : 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Clara Luciani (@jesuisclaraluciani)

Pour les autres titres, l'artiste maintient le suspense, et promet de nombreuses surprises !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture tourisme économie