Coronavirus : sans familles, l'isolement en Ehpad, l'autre risque pour les personnes âgées

A cause du confinement cette dame est contrainte de voir sa fille à travers la vitre de sa chambre d'un EHPAD de la Seyne-sur-Mer / © FTV
A cause du confinement cette dame est contrainte de voir sa fille à travers la vitre de sa chambre d'un EHPAD de la Seyne-sur-Mer / © FTV

Plus de dix jours de confinement dans les établissements pour seniors, les visites sont interdites pour éviter toute contamination du coronavirus. Paradoxalement, un autre risque menace les personnes âgées, l'isolement. Pour les familles, il est crucial de garder le contact par tous les moyens.

Par Sidonie Canetto, Sophie Accarias, Emmanuel Zini

Depuis plus de 15 jours, impossible pour Valérie Guittienne de rendre visite à Claudine, sa maman. 

L'Ehpad de la Seyne-sur-mer dans lequel vit la vieille dame a bien mis des infos sur réseau social, mais le confinement reste difficile à vivre, pour la mère comme pour la fille. 

"On consulte les menus, etc... Mais ce n'est pas pareil", reconnaît Valérie les yeux fixés sur son écran.

Elle comprend bien que c'est pour le bien de sa maman, mais c'est le physique de sa mère qui la questionne.
Confinement et coronavirus : cette femme suit les activités de sa mère, placée dans un EHPAD de la Seyne-sur-Mer, grâce à Facebook / © FTV
Confinement et coronavirus : cette femme suit les activités de sa mère, placée dans un EHPAD de la Seyne-sur-Mer, grâce à Facebook / © FTV
"Elle est constament assise, du matin au soir, c'est compliqué et cela m'inquiète qu'elle puisse perdre en autonomie. Déjà qu'elle avait pas mal perdu, mais là, je sens qu'elle décline", constate tristement Valérie.

Et puis il y a moins de personnel qu'en tant normal, donc les personnes âgées voient encore moins de personnes, ils ne sont pas en contact avec les autres résidents non plus.
"Je suis autant inquiète par ce virus que par l'isolement obligatoire là maintenant des personnes âgées en Ehpad", constate Valérie

Lutter contre le virus en se confinant, une solution compliquée, également pour les soignants. 

Sophie est infirmière, dans une autre maison de retraite. Dans certains établissements, les personnels sont confinés au travail. Pour éviter la contamination. 
"On est inquiets parce que l'on a peur d'abord pour nos résidents bien sûr. Ils ne peuvent plus déambuler comme ils le souhaitent dans la résidence, et n'ont plus de visites de famille. C'est ce qui est très difficile pour eux à supporter. On est quand même beaucoup plus sollicités actuellement, pour tout ce qui est soutien psychologique pour ces personnes-là", explique l'infirmière. 

Chaque jour, Valérie va malgré tout rendre visite à sa mère. Évidemment impossible de rentrer dans l'EHPAD, les résidents sont calfeutrés chacun dans  leur chambre.

Mais Valérie a beaucoup de chance, elle peut venir au pied de l'établissement, pour faire un coucou à sa maman par la fenêtre.
Confinement et coronavirus : cette dame voit sa fille à travers la vitre de sa chambre d'un Ehpad de la Seyne-sur-Mer. Elles se parlent avec le téléphone. / © FTV
Confinement et coronavirus : cette dame voit sa fille à travers la vitre de sa chambre d'un Ehpad de la Seyne-sur-Mer. Elles se parlent avec le téléphone. / © FTV
"Coucou maman, tu as bien dormi? 
-Non
-Pourquoi ?
-J'ai mal.
-Tu as mal à ta jambe?
-Oui
-Et oui, je sais, l'essentiel c'est que je puisses encore venir te voir" . 

De nouvelles mesures strictes de confinement en Ehpad

En France, près de 400.000 personnes vivent comme Claudine dans des maisons de retraites. Il y a quelque 7.000 Ehpad en France. La région Paca en compte 600, selon l'ARS. 

Lors d'une conférence de presse samedi 28 mars le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé de nouvelles règles de confinement dans les Ehpad, afin de limiter la propagation du nouveau coronavirus dans ces établissements.

Désormais les pensionnaires sont à l’isolement dans leur chambre. Une façon "d’empêcher autant que possible la contagion de cette population fragile (...) Certains le font déjà sur le territoire national", selon Olivier Véran. 

Autre mesure, le test de dépistage prioritaire pour le personnel qui travaille au sein des Ehpad, ainsi que le moins de sorties possibles du personnel "pour prendre le moins de risque qu’il revienne avec le virus", selon le ministre de la Santé. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus