Un incendie détruit un champ à Tamaris, dans le Var, les pompiers appellent à la vigilance

Publié le Mis à jour le

Les pompiers sont intervenus dans le secteur de la Seyne-sur-Mer pour contrer la propagation d'un feu dans un champ de moins de 2 hectares. C'est une négligence humaine qui est à l'origine de cet incendie.

Plus de peur que de mal, mais l'incendie survenu ce samedi 28 mai, à Tamaris, rappelle à tous les Azuréens que la sécheresse et la chaleur peuvent générer des départs de feu rapides. 

C'est aux alentours de 16 heures qu'un large panache de fumée a commencé à s'élever au dessus de la bordure littoral, dans le secteur de la Seyne-sur-Mer. 

La fumée était visible en mer, comme depuis les hauteurs. 

durée de la vidéo : 41sec
feu tamaris ©Sophie Accarias/ France Télévisions

Arrivés sur place, les pompiers sont intervenus sur un champ dont la superficie ne dépasse pas les deux hectares. Le feu a été rapidement circonscrit. 

"Un acte pas très intelligent"

Un des soldats du feu habitant le voisinage, et arrivé sur place promptement, évoque une négligence humaine à l'origine de cette flambée vite contenue : "C'est un acte pas très intelligent, une personne a déposé des cendres encore chaudes dans ce champ, le feu a pris rapidement". 

Aucun blessé, ni d'évacuation de bâtiment, ne sont à déplorer. Seule la circulation sur la corniche a été quelque peu troublée par le déploiement des camions de pompiers.

Alerte sécheresse 

Alors que les départements azuréens sont soumis à des restrictions à cause de la sécheresse, et que les records de températures continuent de tomber, l'attitude de la population est primordiale pour éviter tout embrasement.

"Il est bon de rappeler que dans ces circonstances, nous appelons la population à la vigilance." rappelle le soldat du feu engagé sur cette opération.

Comme le précise un ingénieur de Météo France sur Twitter, le Var a vécu hier vendredi, son jour le plus chaud en mai. Un bien triste exploit pour la période de 1947 à 2022... et une hausse de plus de 7°C au dessus des normales saisonnières.

La préfecture du Var a quant à elle communiqué sur cet épisode climatique plus tôt dans la semaine, 73 communes étaient alors concernées par l'alerte sécheresse.

Des zones à l'ouest du département ont été déclarées en alerte renforcée. Le stress hydrique des sols et la météo des prochains jours pourraient faire augmenter les risques de départ d'incendie. 

Une grande partie d'un camping a déjà brulé à Grimaud, ce 24 mai, et plusieurs milliers de personnes ont du être mises en sécurité.