À découvrir dans le Var : la façade de l'opéra de Toulon

L’opéra de Toulon est construit en 1862, 10 ans après l’autorisation donnée par Napoléon III d'agrandir la ville. Un véritable chef d’œuvre d’architecture qui a d’ailleurs inspiré l’opéra Garnier de Paris. Découvrons sa façade.

L’opéra de Toulon construit en 1862
L’opéra de Toulon construit en 1862 © F. Farrugia-FTV

Imposant, il ne laisse pas indifférent. Ce bâtiment constitue l'un des plus importants opéras de province et se situe au cœur de la ville de Toulon. Partons à la découverte du Grand Théâtre de Toulon.

Depuis 1770, la ville de Toulon disposait de la Salle de la Comédie. Très vétuste, exiguë et inconfortable aux dires de la bonne société toulonnaise, elle va être remplacée. C’est en effet suite à une forte croissance de la population que Napoléon III décide en 1852 d’autoriser l’agrandissement du site. 

Après deux ans de travaux commencés le 5 mars 1860 sur les plans de l'architecte Léon Feuchère, l'opéra de Toulon sera inauguré le 1er octobre 1862.

Un opéra de style néo-classique

Ce bâtiment fut construit dans un style néo-classique. Les colonnes qui supportent l’opéra en sont la preuve.

Elles mettent en valeur des muses qui représentent la scène et le spectacle.

Michel Navarro, guide à Toulon

La muse de droite tient une lyre et représente la musique. Il s’agit d’Euterpe. Quant à celle de gauche, Thalia, elle symbolise le théâtre (c’est pourquoi elle porte un masque).

Sur la gauche de l'opéra de Toulon, la muse représentant la musique, Euterpe
Sur la gauche de l'opéra de Toulon, la muse représentant la musique, Euterpe © F. Farrugia-FTV

C’est de l’opéra de Toulon que l'architecture de l’opéra Garnier de Paris s’est inspiré. Commandé en 1861 à l'architecte Charles Garnier, le site parisien ne sera inauguré qu’en 1875, soit treize années après le Grand Théâtre varois !

Le monument est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 2 décembre 1988.

Le premier Belphégor de l’histoire du cinéma

C’est à l’Opéra de Toulon que le premier Belphégor (le fameux fantôme du Louvre) du cinéma avait été tourné en 1968. « La malédiction de Belphégor » était un film fantastique franco-italien.

A Noël dernier, il s'est drapé de couleurs de fête :

Une ombre sur l’opéra

L’histoire de l’opéra de Toulon est entachée par un drame. Car en 1976, alors que le père de Michel Sardou répète dans ces lieux, il meurt d’une crise cardiaque, durant l'entracte.

Attention, en raison de la situation sanitaire, l'opéra est temporairement fermé au public.

Seule la façade s'offre donc aux amateurs d'art :

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ugo Bronszewski (@ugobronszewski)

Vous ne pouvez donc pas actuellement pénétrer dans cette enceinte, mais rien ne vous empêche d'admirer ses voutes, ses muses et de vous imprégner de la magie musicale des lieux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture architecture musique tourisme économie