Classic Var 2024. Famille, palmarès... On vous en dit plus sur Lenny Martinez vainqueur de l'édition

C'est une victoire surprise pour le jeune azuréen de 20 ans, déjà pétri de talent. Lenny Martinez s'est imposé au finish et au panache ce vendredi 16 février, pour la première Classic Var de l'histoire, grâce à une attaque dans les derniers kilomètres au pied du mont Faron à Toulon. Le natif de Cannes s'est imposé en mode "patron".

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La première édition de la course cycliste sur route masculine, la Classic Var, s'est soldée par la victoire pleine de malice de l'Azuréen Lenny Martinez, ce vendredi 16 février. Pugnace dans les derniers kilomètres, placé en attaque, il a profité au finish de la légèreté de Tobias Halland Johannessen, le coureur de l'équipe Uno-X Pro Mobility.

Celui-ci s'est littéralement trompé en levant le pied bien trop tôt, pensant avoir déjà franchi la ligne d'arrivée.

Jour de chance ? Pas vraiment

Cette Classic Var, première du nom, Lenny Martinez l'a surtout remportée au talent. Le coureur de la Groupama-FDJ a tenu les 4 heures de course. Bien assez pour pouvoir se libérer dans les derniers kilomètres en lançant une attaque au pied du mont Faron, à Toulon

Les derniers kilomètres ont été synonyme d'âpre bataille. Romain Bardet, Michael Woods ou David Gaudu ont tenté tour à tour de prendre l'ascendant lors de l'ascension. 

Le coureur de 20 ans s'est rapidement exprimé sur cette victoire déjà hors normes. 

J'ai sprinté jusqu'au bout et j'ai passé la ligne d'arrivée en premier, j'étais à bloc

Lenny Martinez, vainqueur de la Classic Var 2024.

durée de la vidéo : 00h00mn55s
La Classic Var : interview de Lenny Martinez après sa victoire ©France Télévisions

Un palmarès bien étoffé

Ce n'est pas la première fois que Lenny Martinez se fait remarquer. Leader lors du Tour d'Espagne, l'an passé, le coureur de la Groupama-FDJ s'était aussi illustré lors du championnat d'Europe sur route juniors avec une médaille de bronze, c'était en 2021. 

Cette même année, il avait terminé troisième de la Classique des Alpes juniors, même place du Tour du Valromey, du championnat de France sur route juniors et du championnat de France du contre-la-montre juniors.

L'année 2022 a été du même acabit, avec notamment les 4ᵉ et 6ᵉ étapes de la Ronde de l'Isard, une course réputée pour ses cols dans les Pyrénées. Lenny Martinez a également terminé troisième du Tour d'Italie espoirs. Et en 2023, son principal fait d'armes a été une deuxième place lors de la Classic Grand Besançon Doubs.

2024 s'ouvre de la plus belle des manières avec cette victoire varoise, pour sa toute première course de l'année. Son équipe n'a pas manqué de souligner cette performance.

Une famille de coureurs

Pour Lenny Martinez, le vélo, c'est un peu comme le chaudron, il est tombé dedans lorsqu'il était petit. Il est le fils de Miguel Martinez, grand spécialiste de cross-country et médaillé olympique. Son père a remporté notamment une médaille de bronze, en 1996 à Atlanta, aux États-Unis. Puis une médaille d'or à Sydney, en 2000 en Australie.

Son oncle, Yannick, possède aussi de solides références. Plusieurs titres de champion de France à son actif, en cylco-cross, il a connu en 2023 de nombreux podiums. Tant sur des victoires d'étapes, comme lors du Tour des Mauges, que lors des Grand Prix de la Machin ou de Saint-Amand-Montrond.

Son grand-père, Mariano, cumule environ 100 victoires en cyclisme sur route et en cyclo-cross, dans les années 1960. Cet habitué du Tour de France a même fini 6ᵉ en 1972 et 8ᵉ, deux ans plus tard. Il achève sa carrière en 1993, un an après avoir été sacré champion de France des vétérans.

La preuve que dans le vélo, le talent ne saute nullement une génération.

> Le week-end cycliste sur la Côte d'Azur se poursuit avec le Tour des Alpes-Maritimes (ex-Tour du Haut-Var), dont la première étape reliera ce samedi Levens à Antibes sur 165,5 km sans difficulté majeure.