Colère contre une décharge illégale à La Garde dans le Var

Une décharge sauvage provoque la colère de la municipalité de La Garde depuis cet été.  Un entrepreneur déverse des tonnes de gravats sur un terrain de la commune en toute illégalité. Malgré plusieurs procès-verbaux les dépôts sauvages continuent.

Christiane Grandchamp ne décolère pas. Depuis 6 mois, la présidente de l'association de défense du Plan de La garde, voit ce monticule de gravats s'élever sur un terrain classé en zone agricole protégé.
"J'ai commencé à voir ces déchets de la route et puis j'ai vu les monticules se multiplier" explique la responsable de l'association.

Responsable présumé de ces gravats : le locataire du terrain, un dirigeant d'entreprise. Celui-ci se dit en déplacement professionnel, nous l'avons joint par téléphone. Il précise n'être au courant ni de procès-verbaux ni de procédure le concernant et il parle même de confusion car selon lui, un accord aurait été passé avec la mairie de La Garde.
Le 1er adjoint de la commune explique qu'il n'y a jamais eu d'accord et nie farouchement.

La ville a saisi le Procureur de la République avec l'espoir de faire appliquer la loi. Elle est d'ailleurs inscrite, ironie du sort, sur ce panneau devant le terrain en question.