Déconfinement : le jour d'après, portrait de quartier à Toulon

A Toulon, le déconfinement a donné un nouveau souffle au centre-ville, au ralenti depuis deux mois. Réouverture des commerces et des parcs, transports en commun plus nombreux, mais sans restaurants et avec masques et distanciation sociale. Portrait de quartier "le jour d'après".

1er jour de déconfinement, dans le centre-ville de Toulon la vie reprend peu à peu
1er jour de déconfinement, dans le centre-ville de Toulon la vie reprend peu à peu © F. Fenouillet
C'est un lundi pas comme les autres à Toulon. En cette première journée de déconfinement, il y a bien sûr des sourires mais les tensions sont perceptibles aussi.

Dans un salon de coiffure, la patronne qui nous accueille donne le ton : "Des photos ? Il faut voir avec les patients...heu...non pardon, avec les clients !".

Rires et lapsus révélateur d'une situation inédite : avec les blouses, masques et gestes barrières, le salon de beauté a pris des airs de service de santé. 

Ce déconfinement c'est quand même un grand soulagement pour cette cliente, venue de Cuers à 40 km de là pour sa coiffeuse préférée.

"J'étais là un quart d'heure avant le rendez-vous et j'ai dû patienter dehors à la porte pour respecter les gestes barrière, normal. C'est très bien organisé, avec marquage au sol, et masque obligatoire que l'on nous donne si nous n'en avons pas".

Un peu plus loin, l'emblématique place de la Liberté a presque retrouvé un air de fête. Il ne manque que les terrasses des cafés et restaurants. Plus de passage, des boutiques ouvertes. Seules des affichettes, fixant le nombre limité de clients, rappellent la crise sanitaire.
Premier jour de déconfinement, les fleuristes peuvent enfin ouvrir
Premier jour de déconfinement, les fleuristes peuvent enfin ouvrir © F. Fenouillet
Dans le minucule kiosque du fleuriste de la place, on accueille les clients, mais un par un.

Camille, père de la petite Elizabeth, deux ans et demi, habitant du quartier est venu faire sa balade quasi-quotidienne sur la place.

Cette fois pas de restriction horaire, plus besoin d'attestation et surtout le plaisir de pouvoir "prendre la voiture et aller se promener dans la nature. Dans un appartement, sans balcon ni terrasse, ce n'était pas simple tous les jours".
Premier jour de déconfinement, plus besoin d'attestation pour cette famille toulonnaise
Premier jour de déconfinement, plus besoin d'attestation pour cette famille toulonnaise © F. Fenouillet
Un peu plus bas sur le trottoir, scène de livraison presque ordinaire. Deux hommes s'activent autour d'un lave-linge : "C'est la première livraison depuis deux mois !" Et ce, après un démarrage compliqué : "Notre fournisseur était débordé ce matin, nous avons beaucoup attendu". 

Côté transport, la circulation est encore bien fluide sur le boulevard principal. Des voitures, un peu plus de bus aussi qui affichent de nombreux messages : masque obligatoire, interdiction de monter par l'avant, occupation d'un siège sur deux.

Au niveau des arrêts,  plus de monde aussi. La distanciation sociale est là... plus ou moins bien respectée.
Premier jour de déconfinement, les lieux publics ouvrent peu à peu à Toulon
Premier jour de déconfinement, les lieux publics ouvrent peu à peu à Toulon © F. Fenouillet
Enfin sur le boulevard aussi, une nouveauté : les portes du jardin de la ville sont ouvertes ! Le parc Alexandre 1er, rénové et inauguré le 15 janvier a été fermé au public deux mois après son ouverture.

Erwan Thomas, employé aux espaces verts s'active pour dégager les allées. "Pendant deux semaines au début du confinement, nous avons laissé le jardin sans entretien, mais il a fallu revenir, la nature ne s'arrête pas !"

Désormais, on peut de nouveau arpenter ses allées verdoyantes en plein coeur du quartier. Une bouffée d'oxygène de nouveau accessible pour les toulonnais !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société