Huit décès dans des accidents de plongée en Méditerranée depuis le début de l'année : rappel des consignes avant l'été

Huit personnes sont décédées lors d'accidents de plongée depuis le début de l'année sur les côtes de Méditerranée, soit autant que sur l'ensemble de l'an passé. La préfecture maritime a affirmé qu'elle allait "renforcer les contrôles relatifs à la plongée".

Ce dimanche 2 juin, deux opérations de plongée autonome ont conduit au décès de deux nageurs. La première s’est déroulée dans le secteur de Port-Cros dans le Var, une femme de 52 ans est décédée. La seconde, située au Cap Dramont a impliqué trois plongeurs dont un homme de 73 ans, qui est lui aussi malheureusement décédé.

Le constat à quelques jours de l'été et avant l'arrivée de nombreux vacanciers est triste : huit personnes sont décédées lors d'accidents de plongée depuis le début de l'année sur les côtes méditerranéennes françaises, soit autant qu'en 2023. 

Un bilan dressé par la préfecture maritime de la Méditerranée. Résultat elle, un renforcement des contrôles pour la suite de la saison estivale est annoncé.
Le Centre régional opérationnel de surveillance et sauvetage Méditerranée (Cross Med) est intervenu lors de "59 opérations impliquant des plongeurs" en 2024.

À la même date en 2023, le Cross Med ne déplorait qu’un seul décès pour 42 opérations impliquant des plongeurs.

Pourquoi cette augmentation des accidents début de saison ? Ils seraient, selon la préfecture, liés à la reprise de l'activité après l'hiver. 

En 2023, 156 opérations avaient été coordonnées par le Cross Med et huit personnes étaient décédées, a détaillé la préfecture maritime dans son communiqué, en indiquant que ces dernières années, le Cross Med a relevé "une hausse inquiétante du nombre d'interventions" liées à la plongée.

Pour Frédéric Di Meglio, président de la Fédération française d'études et de sports sous-marins, le nombre de décès depuis début 2024 n'est pas inhabituel pour un début de saison.

Les gens n'ont pas toujours la forme physique qu'ils avaient auparavant. Le matériel est révisé, mais il n'est pas toujours parfaitement au point,

Frédéric Di Meglio, président de la Fédération française d'études et de sports sous-marins.

En début de saison, les amateurs de plongée peuvent avoir tendance "à aller au-delà de leur performance habituelle", a-t-il estimé. Une activité qui reprend aussi après des années "post-Covid".

Sur les 14 personnes décédées en Méditerranée française depuis le début de l’année 2024, 57% l’ont été en pratiquant la plongée autonome ou en apnée.

Rappel des consignes 

Au regard de ces données préoccupantes, la préfecture maritime va renforcer les contrôles relatifs à la plongée, notamment auprès des clubs et associations, en organisant plusieurs opérations "palanquées" durant la saison estivale.

L’ensemble de la façade méditerranéenne sera concerné et les départements les plus accidentogènes seront particulièrement ciblés.

À savoir : 

  •  Var,
  • Corse-du-Sud,
  • Bouches-du-Rhône,
  • Alpes-Maritimes.

Sans présumer des circonstances dans lesquelles un accident de plongée peut survenir, la préfecture maritime de la Méditerranée et le Cross Med rappellent que la plongée reste un sport à risques qui nécessite de respecter quelques principes de précaution pour le pratiquer dans des conditions de sécurité satisfaisantes :

  • Préparer sa plongée (météo, conditions de navigation, etc.) et vérifier le bon état de son matériel (notamment après avoir été stocké plusieurs mois) ;
  • Ne pas plonger seul, privilégier la plongée en structure professionnelle ;
  • Connaître ses capacités et ne pas surestimer sa condition physique, notamment pour une reprise d’activité après plusieurs mois d’arrêt (visite médicale fortement recommandée pour des profils de plongées engagées) ;

Rappel, le numéro d'urgence à composer pour les alerter les secours en mer est le 196 depuis n’importe quel téléphone, ou sur le canal 16 de la VHF.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité