Mourad Boudjellal s'en prend aux grévistes : "Vous êtes qui pour bloquer le pays ?!!"

Pas content et très énervé. Invité de l'émission "Les Grandes gueules" sur RMC ce jeudi matin 9 janvier, l'ancien propriétaire du RCT n'a pas mâché ses mots à propos des actions liées à la réforme des retraites. 

Gros coup de gueule de Mourad Boudjellal contre les grévistes
Gros coup de gueule de Mourad Boudjellal contre les grévistes © David Rossi Maxppp
Et de quatre: les syndicats exigeant le retrait de la réforme des retraites, menés par la CGT et FO, organisent ce jeudi une nouvelle journée interprofessionnelle de grèves et manifestations, dans un bras de fer avec l'exécutif qui dure depuis plus d'un mois.

Alors qu'il est chroniqueur dans l'émission "Les Grandes Gueules" sur RMC, Mourad Boudjellal a dit ce qu'il pensait de la situation en France.

L'actuel président du RC Toulon  a poussé son "coup de gueule".

Même s'il peut y avoir dans différents corps de métiers des raisons légitimes de ne pas être d'accord, je trouve ce mode opératoire d'un autre siècle et d'un autre temps, comme la moustache de Philippe Martinez".

Pour le Varois, ancien chef d'entreprise et connu pour ses déclarations toujours tranchées, le rapport de force actuel qui entraîne la grève depuis plus d'un mois notammennt dans les transports publics voudrait dire : "mes problèmes valent mieux que les tiens. Ca veut dire que pour régler mon problème de retraite, tu crèveras s'il faut, t'iras pas bosser, ton magasin fermera, tu marcheras des heures, j'en ai rien à cirer parce que mon problème de retraite il vaut mieux que ton problème à toi. Voilà ce que ça veut dire. C'est de l'égoïsme".

Et de dire à un auditeur :

Vous êtes qui pour bloquer le pays ?!!"


"Aujourd'hui il y a une autre forme de lutter que faire chier une partie de la population", a conclu Mourad Boudjellal... En s''excusant pour les mots employés !

► Ce jeudi des manifestations se déroulent dans la région notamment à Nice et à Marseille.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
retraites économie mouvement social social grève rugby sport