Ocean Viking : la Norvège va accueillir 20 migrants

Publié le
Écrit par Elise Regaud

Le ministre norvégien a annoncé samedi après-midi que son pays allait accueillir vingt migrants secourus par le navire Ocean Viking.

L'annonce est tombée ce samedi : Ine Eriksen Søreide, la ministre norvégien des affaires étrangères a indiqué que son pays allait accueillir vingt migrants secourus par le navire Ocean Viking qui avait accosté à Toulon le 11 novembre dernier après que l'Italie lui a refusé l'accès à ses ports. Cela faisait trois semaines que les passagers erraient en mer. 

Il s'agit d'une "décision extraordinaire en réponse à une demande reçue de la France pour l'aider dans une situation difficile", déclare une porte-parole du ministère norvégien à l'Agence France Presse dans un courriel. Les vingt personnes visées par ce futur accueil "avaient une forte probabilité de remplir les critères pour obtenir le statut de réfugié", ajoute la porte-parole. 

Cap sur les pays d'Europe du Nord

Sur les 234 migrants à bord du navire, une quarantaine de mineurs ont été pris en charge à leur arrivée. Quelques jours plus tard, 26 d'entre eux ont fugué, probablement vers des pays européens, en Allemagne, en Norvège ou encore en Suède.

123 adultes n'ont pas fourni de preuves suffisantes pour étayer leur demande d'asile et se sont donc vu refuser leur entrée en France. 66 autres adultes seront prochainement transférés dans onze pays de l'Union Européenne, dont l'Allemagne, la Finlande ou même le Portugal. 

Le bras de fer italien pour faire réagir l'Union européenne

Cette aide internationale de la Norvège remet en perspective les tensions internationales en matière d'immigration notamment entre l'Italie et la France après le refus de laisser accoster l'Ocean Viking.

D'autant que selon le droit maritime international, les navires en difficulté doivent pouvoir accoster dans le port le plus proche géographiquement, ce qui indiquait dans ce cas précis le port italien.

Selon les autorités italiennes, ce refus était une façon d'envoyer un signal à l'Union européenne pour faire comprendre sa demande d'un nouveau système de répartition des migrants entre les pays de l'Union. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité