Le RCT battu par Lyon, les supporters varois désabusés sur les réseaux sociaux

Difficile soirée pour le RCT, battu par Lyon au stade Mayol. / © Patrick Blanchard / MAX PPP
Difficile soirée pour le RCT, battu par Lyon au stade Mayol. / © Patrick Blanchard / MAX PPP

Lyon s'est imposé à Toulon au stade Mayol sur un score de 20 à 6. Une pilule difficile à avaler pour supporters des Rouge et Noir qui ne cachent pas leur amertume.

Par Catherine Lioult

Lyon, en déplacement dans le Var, s'est offert le RCT . Et à l’occasion de son premier match de la saison à domicile,  le score est sans appel, 6 à 20. Les Lyonnais restent invaincus cette saison et repartent avec les quatre points de la victoire.
 

Patrick Collazo, manager général du RCT, ne cache pas sa déception.
 

On est déçu pour la première à Mayol depuis cinq mois. Je suis déçu pour le groupe, pour le club, les supporters. Les garçons ne croient pas encore assez en eux. Ils ont une espèce de chape de plomb sur les épaules. Il faut qu'ils prennent conscience que ce sont eux qui incarnent le Rugby Club Toulonnais. Et que s'ils sont là, c'est qu'ils ont toutes les qualités pour le représenter


a t-il déclaré à l'issue de la rencontre.
 

Déception des supporters


Pendant ce temps sur les réseau sociaux, les supporters du RCT ont commenté le match. 
Laurent Kl1 sur Twitter étrille Colazzo.
Jérémy déplore une équipe qui ne progresse pas.
 
Ce supporter résume le match selon lui.
 
Prochain match le dimanche 15 septembre : le RCT reçoit le Racing 95 à 16h50. 

 

Réaction de Mourad Boudjellal, président du RCT

Cette défaite ne me fait pas plaisir mais ça n'enlève pas la détermination que nous avons. Je rappelle quand même que ce groupe est jeune et que beaucoup d'expérience est parti au Japon ou d'autres qui sont blessés. Il manque 19 joueurs même si ça n'excuse pas tout. La principale raison de la défaite, c'est que l'adversaire était meilleur. Lyon a beaucoup d'automatismes. C'est une équipe qui joue ensemble depuis
quelque temps. Ça s'est vu très vite. Nous, on s'est mis à jouer une fois qu'on avait perdu. Je porte sur moi une part de responsabilité parce que j'ai oublié dans ma communication que ce groupe n'avait pas l'expérience des anciens groupes qui avaient plus de maturité. Je leur ai ajouté de la pression là où il ne fallait pas en rajouter. Le but c'est de ne pas être trop loin de la sixième place.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus