Coupe du monde de rugby 2023 : un documentaire au cœur du Rugby Club Toulonnais, ses héros et ses supporters passionnés

replay

Une identité forte, une ferveur populaire inégalable, une réputation hors normes… En pleine actualité rugby, c’est le moment idéal pour (re)voir "Parce que Toulon !", un film tourné en 2011 mais qui n’a rien perdu de sa saveur. Supporters, anciens dirigeants et stars du RCT racontent leur attachement viscéral à ce club singulier, âme de toute une ville.

C’est une séquence évocatrice qui ouvre le film. Le Pilou-Pilou, ce chant repris en chœur par tout le stade Mayol avant chaque match, dit tout sur la passion qui habite le peuple toulonnais. Dans ce "haka" à la varoise, l’amour du rugby se déclare, irrationnel, inflammable, méditerranéen…  Et se vit en rouge et noir, les couleurs du RCT !

Rude, rebelle et fier, le Rugby Club Toulonnais incarne depuis plus de 100 ans l’âme de Toulon. De cette ville de dockers, d’ouvriers et de voyous, est née une équipe qui aime le combat, le jeu d’avants et les mêlées qui "défoncent" l’adversaire.  

Le RCT, je l’ai chevillé au corps... Même celui qui n’y va pas, a malgré tout quelque chose dans le cœur qui dit qu’il est rouge et noir.

Robert Torterollo, journaliste, ancien dirigeant

L'ère Boudjellal

Malgré un passé glorieux, le club connaît des moments difficiles au début des années 2000, rétrogradé en Pro D2 pour des raisons financières. Mais un virage intervient en 2006 : racheté par Mourad Boudjellal, qui a fait fortune dans l’édition, le RCT va vivre une révolution. 

Poussé par son nouveau président, le club se transforme en piste aux étoiles, recrutant certains des meilleurs joueurs de la planète : Tana Umaga, Victor Matfield, George Gregan, Sonny Bill Williams, Joe Van Niekerk, Jonny Wilkinson… Débarqués des quatre coins du monde dans la passion varoise, ils deviennent toulonnais et le revendiquent. 

Venir à Toulon et comprendre ce que le rugby représente vraiment pour cette ville, cela a été un sacré choc pour moi. Je n’aurais jamais cru vivre une telle expérience !

Joe Van Niekerk, ancien joueur et capitaine

Grâce à ces stars et à une politique marketing agressive, le club centenaire suscite un engouement inédit. Mourad Boudjellal bouscule la gestion traditionnelle du rugby hexagonal : 20 millions d’euros de budget, un public élargi et féminisé…  "Il a compris que le RCT, c’était une marque" résume Jacques Bertolotti, ancien journaliste de France 3. 

Un club "fort en gueule"

Mais Toulon, c’est avant tout une histoire, un patrimoine. Port de guerre, connue pour sa rudesse et ses voyous, la ville a eu longtemps une réputation sulfureuse. A son image, le RCT, quadruple champion de France, cultive sa réputation de rebelle, loin du sud-ouest, loin de la capitale.  

Ça a toujours été un club fort en gueule, c‘est le village gaulois. Déjà sur la géographie du rugby, on était un petit truc en bas à droite qui résistait à tout ce qui était en bas à gauche !

Mourad Boudjellal, président de 2006 à 2020

Toulon, c’est un club spécial, qui préfère la force brute des avants aux belles envolées de trois-quarts, et l’âpreté du combat physique à la stratégie d’évitement. Ici, la passion a un temple - le stade Mayol - des mythes fondateurs et des héros antiques : les guerriers André et Daniel Herrero, Jean-Claude Ballatore, Eric Champ…

En donnant la parole aux supporters, aux figures du club et témoins de son histoire, ce film réussit à capter l’âme profonde d’une ville, dans ses côtés clairs et ses aspects obscurs. En faisant vivre la passion, hier comme aujourd’hui, la folie de Mayol et des Toulonnais, il révèle aussi combien le rugby peut traduire une culture, une identité. En montrant enfin l’explosion du rugby-business, il raconte une révolution : celle de la professionnalisation du sport.

Toulon, c’est pas un RCT mi-figue mi-raisin, donc on aura toujours besoin d’un RCT qui joue les premiers rôles.

Eric Champ, ancien joueur, capitaine et président

Une chronique portée par des séquences fortes, des propos souvent cash, parfois drôles, et un parfum de nostalgie que l’on savoure de bout en bout.

Parce que Toulon ! Chronique d’un club différent
Un film de 52 mn réalisé par Gilles Rof, écrit par Laurent Blanchard et Gilles Rof.
Une coproduction 13 Prods / France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Diffusion jeudi 14 septembre 2023 à 23h05 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur (première diffusion en 2011).