• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Toulon : un jeune homme tué et quatre blessés dans une fusillade

Cinq policiers ont été condamnés à des peines de six à dix mois de prison avec sursis pour avoir couvert un collègue en état d'ivresse / © Alexis Sciard / maxppp
Cinq policiers ont été condamnés à des peines de six à dix mois de prison avec sursis pour avoir couvert un collègue en état d'ivresse / © Alexis Sciard / maxppp

Des tirs ont éclaté dans la soirée, ce mercredi 21 novembre, devant un immeuble de la cité des Œillets, près du quartier Sainte-Musse, à Toulon. Le bilan s'élève à un mort et quatre blessés, dont un grièvement.
 

Par E.D. avec AFP

Un jeune homme âgé d'une vingtaine d'années a été tué, dans la soirée du mercredi 21 novembre, au pied d'un immeuble de la cité des Œillets, à Toulon, lors d'un "probable règlement de compte", selon plusieurs sources. Quatre autres personnes ont été blessées par balles, dont une grièvement. 

Les six agresseurs étaient munis de fusils à pompe et d'armes automatiques, selon l'AFP. Ils ont fait irruption dans ce quartier classé zone de sécurité prioritaire, proche de celui de Saint-Musse vers 21 heures. Ils étaient toujours recherchés ce jeudi matin. 
 


Le jeune homme décédé, âgé de 20 ans, était originaire du quartier. "Les différents éléments recueillis permettent d'orienter l'enquête vers la piste d'un règlement de compte", a indiqué une source policière. 

L'enquête a été confiée à l'antenne toulonnaise de la police judiciaire.
 

Violence au hausse à Toulon

Les fusillades se multiplient depuis le début de l'année à Toulon. Le 10 septembre, un ex-joueur de l'équipe réserve de l'AS Saint-Etienne âgé de 19 ans, et un adolescent de 14 ans avaient été tués dans un règlement de comptes à la Seyne-sur-Mer, dans la banlieue de Toulon. Plusieurs élus avaient alors dénoncé le manque de moyens pour les forces de l'ordre.

On compte trois morts déjà, une dizaine de blessés et une quarantaine de tirs recensés à travers la ville. 
 

Le ras-le-bol du maire 

Hubert Falco, le maire de Toulon a tenu ce jeudi matin une conférence de presse pour exprimer son "ras-le-bol" et demander plus de moyens. Il interpelle en ces termes le ministre de l'Intérieur :

"Après La Seyne en septembre une fusillade mortelle entre bandes rivales a éclaté hier soir à Toulon. On dénombre un mort et de nombreux blessés. Le bilan est lourd, très lourd, trop lourd ! Combien faudra-t-il de morts pour se faire entendre Christophe Castaner ?"

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Son père a échappé de justesse à des tirs dans la cité Guynemer à Toulon.

Les + Lus