Toulon : la Marine Nationale porte plainte contre un Youtubeur qui a fait de l'urbex dans un navire militaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pauline Thurier
Des panneaux indiquent désormais qu'il est interdit de monter sur ce navire militaire.
Des panneaux indiquent désormais qu'il est interdit de monter sur ce navire militaire. © France Télévisions

Après avoir remarqué une vidéo sur Youtube dans laquelle on voit deux hommes s'introduire dans l'ex-frégate Duquesne en rade de Toulon dans le Var, la Marine Nationale a décidé de porter plainte.

Morgan assure regretter ce qu'il a fait. Lorsque le Youtubeur s'est introduit dans le bateau militaire à Toulon, il ne savait pas que ce qu'il faisait était "vraiment illégal", même s'il avait "un petit doute". Ces regrets n'ont pas pesé bien lourd pour la Marine Nationale qui a décidé de porter plainte contre le Youtubeur. 

Le 21 novembre dernier, Morgan a publié une vidéo d'urbex (exploration urbaine) sur Youtube. Elle s'intitule "On infiltre un navire de guerre abandonné". Dans la vidéo, on le voit s'introduire avec un autre explorateur urbain dans un navire et le visiter. Ce bateau est la frégate lance-missiles Duquesne.

Le bâtiment mesure 158 mètres de long. Il a été mis en service en 1970 et sert depuis qu'il a été désaffecté et désarmé de brise-lames.

La vidéo qui compte désormais plus de 5000 vues pourrait finir par coûter très cher au Youtubeur. "Sur cette vidéo, deux infractions peuvent être caractérisées, explique Thibault Lavernhe, officier de communication régionale de la Préfecture de Méditerranée. La première, celle qui a été retenue pour la plainte est le fait de s'introduire dans une zone militaire sans autorisation." Pour cette infraction, Morgan risque jusqu'à 6 mois de prison et 7500 euros d'amende. 

La deuxième infraction est le simple fait de naviguer sur un kayak - pour arriver jusqu'au navire - dans cette zone.

Le Youtubeur s'excuse

"On sait ce qu'on fait est un peu borderline, répond Morgan, mais nous n'avions pas vu de panneau qui indiquait une interdiction."

On s'excuse clairement auprès de la Marine. Ce n'était pas notre but de les mettre en rogne et de faire quelque chose d'illégal.

Morgan

Il assure que son but n'était pas d'enfreindre les lois. A présent, des panneaux "Défense de monter à bord" ont été affichés sur le navire. Cela devrait dissuader d'autres curieux qui penseraient à s'y aventurer.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.