• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

“Je sais où repose mon mari.” A Toulon, la veuve d'un marin de la Minerve exprime son soulagement

Le sous-marin la Minerve, disparu le 27 janvier 1968 au large de Toulon, et localisé ce lundi 22 juillet 2019. / © ZUMAPRESS/MAXPPP
Le sous-marin la Minerve, disparu le 27 janvier 1968 au large de Toulon, et localisé ce lundi 22 juillet 2019. / © ZUMAPRESS/MAXPPP

Le sous-marinier Jules Descamps faisait partie des 52 membres de l'équipage de la Minerve, disparue au large de Toulon le 27 janvier 1968. L'épave du sous-marin vient d'être localisée, c'est la fin de plus d'un demi-siècle d'attente pour les familles.

Par Jacqueline Pozzi

"Je me sens enfin apaisée. Je sais où se trouve mon mari, où repose la Minerve."

Assise devant le portrait noir et blanc de son époux, Thérèse Scheirmann-Descamps nous répond, posément. Elle a appris il y a quelques heures ce qu'elle espérait depuis 51 ans : l'épave de la Minerve, à bord de laquelle son mari, le sous-marinier Jules Descamps, a perdu la vie, a enfin été localisée le dimanche 22 juillet.

"J'ai toujours été persuadée qu'elle était près de Toulon. Pour moi mon mari n'était pas loin, il était là", poursuit-elle.

"Nous allons pouvoir faire notre deuil, mes enfants et moi." nous confie Thérèse Scheirmann-Descamps dans cet entretien :
 
Interview de Thérèse Scheirmann-Descamps
Thérèse Schermann-Descamps est la veuve de Jules Descamps, membre de l'équipage de la Minerve, disparu au large de Toulon le 27 janvier 1968. Elle vient d'apprendre la localisation de l'épave du sous-marin, et nous livre son premier sentiment. - FTV

La nouvelle a été officialisée par la Ministre des Armées, sur son compte Twitter ce lundi matin : après 5 mois de recherches, la Minerve a été localisée.
 

L'épave gisait par 2400 mètres de fond, à environ 45 kilomètres des côtes varoises.

"Je m'associe à l'émotion des familles des 52 membres d'équipage." a déclaré Florence Parly dans un communiqué. "J'espère vivement que cette découverte les aidera à faire leur deuil, plus de 50 ans après ce drame qui a marqué la Marine nationale et l'ensemble de nos concitoyens."
 

Disparu en 1968

 

Le 27 janvier 1968, le sous-marin, en exercice au large de Toulon avec 52 hommes à bord, avait coulé en 4 minutes seulement. L'onde de choc de l'implosion de la coque avait été captée par le sismographe de Nice, mais la cause de ce naufrage n'avait pas été clairement établie, laissant planer un certain mystère. Et malgré les opérations de secours aussitôt entreprises, et notamment l'intervention du commandant Jacques-Yves Cousteau à bord de sa "soucoupe plongeante", un mini-sous-marin, l'épave ne sera jamais localisée.

En février dernier, à la demande des familles, les recherches ont été relancées. Quelques mois plus tôt, la mobilisation internationale avait permis de localiser l'épave du "San Juan ", un sous-marin argentin disparu en 2017. D'importants moyens ont donc été mis en place, avec notamment la  participation du navire de recherche américain, le "Seabed constructor" équipé d'un sonar et de drones. C'est ce dernier qui a finalement réussi à localiser l'épave.

Que va-t-il advenir de l'épave du sous-marin la Minerve ?

D'après Théo Souman, journaliste à France Télévisions : "L'épave du sous-marin Minerve restera au fond de la Méditerranée en vertu de son statut de sépulture maritime pour les 52 hommes qui ont perdu la vie à son bord. Les recherches, relancées cette année, avaient un seul objectif : retrouver, localiser l'épave du sous-marin pour enfin soulager les familles des victimes cinquante-et-un ans après ce drame." C'est désormais chose faite.
 
Une cérémonie commémorative devrait être organisée en mer, à la mémoire des 52 marins.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Scheirmann-Descamps

Les + Lus