Accident de voiture d'une mère avec ses deux enfants à Sorgues : des constatations troublantes

La voiture a percuté un pnt d'autoroute entre Bédarrides et Sorgues. / © Olivier Ducros-Renaudin France 3 Provence
La voiture a percuté un pnt d'autoroute entre Bédarrides et Sorgues. / © Olivier Ducros-Renaudin France 3 Provence

Une enquête a été ouverte après l'accident de voiture dans lequel une mère de 32 ans et ses deux enfants de 3 ans et 18 mois sont morts entre Sorgues et Bédarrides, lundi matin. L'autopsie des victimes doit permettre d'éclaircir certains points. L'hypothèse d'un acte volontaire n'est pas exclue.

Par Annie Vergnenegre

Un  terrible mais banal accident de voiture ou un acte volontaire ? Après le terrible drame qui a coûté la vie à une mère de 32 ans et ses deux enfants de 3 ans et 18 mois, lundi 5 février du matin, sur la D83 entre Sorgues et Bédarrides, une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie d'Avignon.  


Sans ceinture de sécurité


Ce lundi matin, il est environ 6h30 quand la voiture de la mère domiciliée à Entraigues, une Toyota Yaris, percute violemment un pilier du pont de l'autoroute A 7." "Elle arrivait de Bédarrides, elle a  pris le talus à l'entrée du pont de l'autoroute", retrace le commandant Azevedo, commandant de la compagnie de gendarmerie d'Avignon, elle a percuté un pilier et a été projetée de l'autre côté de la route". Selon les premières constations des pompiers, "la maman est décédée sur le coup, ajoute le commandant Azevado, ils retrouvent aussi l'enfant de 18 mois mort sur le coup, les pompiers ont tenté de réanimer le petit garçon de 3 ans pendant de longues minutes mais ils n'ont pu que constater le décès". 

Les autopsies des trois victimes devraient permettre d'éclaircir certains points troublants apparus lors des premières constatations sur place. "L’hypothèse d’un acte volontaire est clairement avancée", révèle ledauphine.com ce mardi 6 février, qui précise que

"les enfants étaient peut-être déjà morts avant d’être installés, sans ceinture de sécurité, dans le véhicule".

"Un deuxième élément troublant accrédite la thèse d’un coup de folie", poursuit ledauphine.com. "Le plus âgé a recraché de l’eau quand les secours ont essayé de l’intuber. Signe qu’il avait les poumons plein de liquide" affirme le site d'information qui indique par ailleurs que "la maman était dans un état psychologique fragile et qu’elle venait de se séparer de son compagnon".

Philippe Fabrègues et Oliver Ducros-Renaudin ont suivi les premières constatations des gendarmes sur les lieux de l'accident lundi matin :

(Intervenant : Commandant Sandra Azevedo commandant de la compagnie de gendarmerie d'Avignon)

Sur le même sujet

J.P. Vassalo, maire de Tende (06)

Les + Lus