Avignon : avec son vélo 100% autonome, il se lance à la découverte de la Provence et de ses producteurs

Il est parti ce matin, à l'aventure ... dans sa propre région provençale. Jérôme Zindy est un passionné de voyages. Il a décidé de troquer ses billets d'avion contre un vélo électrique 100% autonome. Et compte aller à la rencontre des producteurs locaux. Découverte et écologie sont au programme !

Jérôme Zindy, à son départ d'Avignon, devant le Palais des Papes, ce dimanche 19 juillet
Jérôme Zindy, à son départ d'Avignon, devant le Palais des Papes, ce dimanche 19 juillet © JX
A 33 ans, l'Avignonais Jérôme Zindy a choisi de se dépayser en restant chez lui, dans sa région. Au départ de cette décision, une prise de conscience de l'écologie.

Le trentenaire explique avoir toujours été sensible aux problèmes de l'environnement, mais...

"L'été dernier, il y a eu des indicateurs inquiétants, et j'ai pensé qu'il fallait changer. Je me suis rendu compte que le plus gros changement devait venir de soi. Et s'il y avait bien une chose que je pouvais faire, c'était modifier ma façon de voyager".

Montrer que l'on peut se dépayser sans aller au bout du monde


Jérôme Zindy, voyageur


Fini l'avion et son impact carbone, le grand voyageur décide cette fois-ci de partir à la découverte de "chez lui". Et avec un ami, il monte le projet "100 km autour d'Avignon".
L’objectif ?

"Montrer que l'on peut se dépayser sans aller au bout du monde", poursuit-il enthousiaste. "En étant respectueux de l'environnement grâce au vélo électrique, et en allant voir les producteurs locaux pour montrer leurs savoir-faire". 

Un vélo solaire 100% autonome

Pour se déplacer Jérôme et son camarade Bertrand Charron, ont fait le choix d'un vélo électrique 100% autonome qui marche au solaire, inventé par un Istréen.

"On a fait une journée d’essai, et avons parcouru 40 km . Première bonne surprise, la batterie était toujours pleine. Elle se recharge dès qu’il y a du soleil sur le panneau. Et deuxième surprise : j'étais frais comme un gardon, la puissance électrique du vélo est impressionnante !"
Un projet de balades dans un rayon de 100km autour d'Avignon
Un projet de balades dans un rayon de 100km autour d'Avignon © JX


Jérôme a prévu de parcourir entre 60 et 80 km par jour, pendant douze jours.  Selon lui, qui se dit peu sportif, cette aventure est réalisable par tout un chacun.

Dans son périple, il compte découvrir des endroits de Provence encore jamais visités.

Il prévoit aussi de frôler les 2000 m d'altitude par l'ascension du Mont-Ventoux, et de traverser les trois parcs naturels des Alpilles, de Camargue et du Lubéron.

Rencontre avec les producteurs locaux

Durant la douzaine de jours de voyage, les deux cyclistes comptent s'arrêter chez des producteurs locaux, et faire du camping à la ferme.

"On va rencontrer le cultivateur d’amandes bio des Alpilles, l’éleveuse de chevaux camarguais;  le saunier (cultivateur de sel) va nous montrer le processus de fabrication du sel par le pompage d’eau de mer. C’est assez rare en Camargue. Nous visiterons aussi le "Potager d’un curieux", c'est une personne qui produit des légumes bio".

Sur leur chemin, il y aura aussi le cultivateur de lavande bio à la fois apiculteur, sur le plateau de sault, au pied du Mont-Ventoux. Et d'autres encore... dont les savoir-faire seront filmés et photographiés.
 

Web-série et documentaire


Jérome Zindy travaille dans la communication et la vidéo, et Bertrand, son compagnon d'aventures, est réalisateur. Chaque jour, ils alimenteront un journal de bord.

"On y mettra des petits textes, avec des photos", raconte Jérôme. "On pourra y ajouter des petits live de temps en temps, et des beaux plans de drone pour partager notre voyage".

A leur retour, et à partir du début du mois d'août, les deux comparses posteront sur les réseaux sociaux un petit film par jour, réalisé durant leur voyage de découverte.

L'ensemble pourrait être remonté en un film de 52 minutes, qu'ils pourraient projeter dans la région à l'occasion d'événements.
Pour l'heure, Jérôme et Bertrand, partis ce matin depuis le Palais des Papes d'Avignon, se dirigent vers Mouriès, pour y rencontrer une productrice d'amandes. Auparavant ils auront fait une halte à l'abbaye Saint-Michel de Frigolet, et traversé les Alpilles.

Une distance respectant le secteur des "100 km autour d'Avignon", leur projet d'aventure.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement provence nature parcs et régions naturelles tourisme économie agriculture bio agriculture agro-alimentaire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter