Châteauneuf-du-Pape : les vendanges de la cuvée des hospices

Chaque année depuis 1973, les vignerons de Châteauneuf-du-Pape réservent une partie de leur récolte de raisin, au profit des personnes âgées. C'est "la cuvée des hospices"

80 vignerons de Châteauneuf-du-Pape participent à la "Cuvée des hospices"
80 vignerons de Châteauneuf-du-Pape participent à la "Cuvée des hospices" © France 3 Provence-Alpes
Patrick Brunel est vigneron à Châteauneuf-du-Pape, cette année, il réserve 300 kg de ses plus beaux cépages pour la "Cuvée des Hospices". C'est une tradition initiée par son père, qui remonte à 1973.

Mon père avait pour habitude de dire prenez 10 ou 15% de votre temps pour les personnes qui en ont besoin. Il a eu l'idée de créer "La cuvée des Hospices" pour faire en sorte que la vie dans la maison de retraite de Châteauneuf-du-Pape soit plus agréable

raconte Patrick Brunel.
Quarante-cinq ans plus tard, l'élan de solidarité ne faiblit pas, aujourd'hui, 80 vignerons sont donateurs.
La tournée se fait pendant les vendanges, pour récolter le raisin à la maturité optimale, une condition essentielle pour garantir la qualité. La quantité, elle, varie chaque année.

On a eu deux années difficiles, cette année, le printemps a été compliqué. On donne en fonction de la quantité globale qu'on estime

explique Patrice Magni, un vigneron donateur.
Sans attendre, le raisin est transféré dans la cave de l'oratoire des papes. Gracieusement, la maison Ogier s'occupe de la vinification.

Châteauneuf c'est grand, c'est 3.000 hectares, beaucoup de terroirs différents, avec des raisins qui mûrissent à différentes périodes. La cuvée des hospices c'est une semaine où les vignerons vont donner les raisins

explique Edouard Guérin, directeur Vins et vignobles Maison Ogier.
Le vin en cours d'élevage doit ensuite continuer sa longue maturation pour devenir l'archétype de l'appellation, très recherché par les amateurs de vin.
Preuve de son succès, les recettes de la vente des dernières Cuvées des hospices ont permis de financer la piscine associative, sur le terrain même de la maison de retraite du village.

Reportage : Frédérique Poret et Mélior Mouamma
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendanges agriculture économie viticulture solidarité société personnes âgées famille