Un double amputé des jambes équipé de prothèses grâce à une association du Vaucluse

Dione Green, un habitant de l'île de la Dominique, amputé des deux jambes, peut remarcher grâce à l'association vauclusienne Keep Walking Association. Equipé de prothèses fémorales, il a suivi une rééducation pendant deux mois dans le Vaucluse.

Par Annie Vergnenegre

Dione Green vient de l'île de la Dominique. Il a été amputé des deux jambes il y a 16 ans à la suite d'un incendie. Il ne pensait plus jamais pouvoir remarcher. Grâce à l'association vauclusienne, KWA,  Keep Walking Association, le jeune homme a pu se remettre debout et faire ses premiers pas, équipé de prothèses. L'association a été créée en 2015 par trois amputés du même village.

"Le président est amputé d'un bras et hémiplégique de l'autre côté, explique le co-fondateur de KWA, Marc Hélié, mon petit frère a eu un accident il y a 3 ans et a perdu sa jambe, et il est amputé comme moi. A trois, on a créé l'association pour venir en aide uniquement aux amputés en Dominique".

 Deux mois de rééducation 


L'association a permis d'équiper 30 personnes sur l'île où il n'existe pas de structure permettant de fabriquer des prothèses tibiales ou fémorales, ni de mener la rééducation nécessaire pour pouvoir remarcher. Or, à la Dominique, plus de 3 % de la population est amputée d'un membre inférieur. Le diabète et les accidents sont les causes les plus courantes. 

Après deux mois de rééducation avec un kiné, Dione Green pourra bientôt rentrer chez lui.

Reportage de Philippe Fabrègues et Olivier Ducrois-Renaudin : 
Amputé des deux jambes
Une association vauclusienne permet à un homme amputé des deux jambes de s'équiper de prothèses qui n'existent pas dans son pays, l'ile de la Dominique.  - Philippe Fabrègues et Olivier Ducros-Renaudin

 

Sur le même sujet

Les + Lus