Fratricide aux assises de Vaucluse : Dominique Brunel condamné à 30 ans de réclusion criminelle

© MICHAEL ESDOURRUBAILH
© MICHAEL ESDOURRUBAILH

30 ans de réclusion criminelle... Le verdict est tombé ce jeudi soir pour Dominique Brunel, jugé depuis lundi par la cour d'assises de Vaucluse pour le meurtre de son frère à Châteauneuf-du-Pape en 2015. Dominique Brunel a fait appel de cette décision. 

Par Ludovic Moreau

Dominique Brunel a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Les jurés l'ont reconnu coupable et ont retenu la préméditiation. 

L’avocate générale Gwenaëlle Le Flao avait requis, dans la matinée, la réclusion criminelle à perpétuité, sans fixer de période de sûreté, à l'encontre de Dominique Brunel.

Dominique Brunel est jugé depuis lundi devant la cour d'assises de Vaucluse, accusé d'avoir tué son frère à son domicile de Châteauneuf-du-Pape.

L'affaire remonte à 2015, le 2 novembre de cette année-là, le corps de Jean-Marc Brunel, 58 ans, chef d'une entreprise de négoce de fromage, avait été retrouvé au fond d'un puits. Le corps était enveloppé dans un sac plastique.

L'autopsie révèlera que la victime est décédée à la suite d'une asphyxie, après avoir reçu plusieurs coups à l'aide d'une barre de fer.

Reportage au lendemain de la découverte du corps de Jean-Marc Brunel, novembre 2015 : Philippe Fabrègue et Sidonie Canetto
archives découverte du corps de Jean Marc Brunel 2015

Jean-Marc Brunel était porté disparu depuis la mi-octobre. Les parents Brunel, installés en Espagne ont alerté les gendarmes, mais c'est Dominique, le frère de la victime, qui avait signalé sa disparition, le 27 octobre 2015. 

Le lendemain du signalement, les gendarmes avaient investi le domicile du chef d'entreprise. Ils avaient remarqué des tâches brunâtres à l'intérieur et à l'extérieur de la maison, ainsi que d'autres indices inquiétants.

Dominique Brunel, devenu le principal suspect de cette affaire, disparaissait dès le lendemain du signalement. Un mandat d'arrêt était lancé par le parquet d'Avignon. Pendant un an, les parents Brunel ont demandé que leur fils soit interpellé et extradé en France, ils étaient persuadés de sa culpabilité.

Assassinat ou accident ?

Dominique Brunel a finalement été interpellé au Panama. Pour justifier son geste, il a évoqué "une bagarre entre frères qui aurait mal tourné", mais la juge d'instruction chargée de l'affaire l'a renvoyé devant la cour d'assises pour assassinat.

Les conclusions de l'enquête judiciaire ont révélé que Dominique Brunel était rentré spécialement du Panama pour un problème médical, mais qu'il aurait aussi au préalable commandé des flacons de mélatonine (hormone du sommeil), un pistolet paralysant et trois housses mortuaires.

Pour maître Louis-Alain Lemaire, l'avocat des parents Brunel, le mobile du crime est sans aucun doute "l’argent et la jalousie". A l'opposé, maître Nadia El Boutoumi, avocate de la défense, reste persuadée qu'il s'agit d'"une bagarre qui a mal tourné, que son client n'a jamais voulu tuer son frère."

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus