VIDEO. Mort de la Reine Elizabeth. Forte émotion en Provence, où la Reine était venue en visite officielle en 1972

Publié le

Les sujets de sa Majesté, en Provence comme Outre-Manche portent le deuil de leur Reine. Qu'ils soient résidents en France ou de passage, ils étaient très attachés à Elizabeth II, décédée jeudi peu après 19h30, au château de Balmoral, en Ecosse, à l'âge de 96 ans.

"London Bridge is down", c'est par ce code (Le pont de Londres s'est effondré) que le décès de la Reine Elizabeth II a été annoncé au Premier ministre anglais jeudi à 19h35.

La nouvelle a suscité une vague d'émotion à travers la planète jusqu'en Provence.  "J'ai grandi avec la Reine. Depuis mon enfance, elle a toujours été ma monarque", a réagi Nickie Warren, Britannique de 72 ans. Née à Londres, elle s'est installée en France il y a douze ans, dans le Luberon.

Elle fait partie de mon histoire.

Nickie, résidente britannique en Provence

Elle se dit "très triste" d'apprendre le décès d'Elizabeth II, ce jeudi 8 septembre, à l'âge de 96 ans. "Elle faisait partie de mon histoire".

"Mon premier souvenir, c'est le couronnement de la Reine lorsque j'avais trois ans", poursuit-elle, la mémoire intacte : "J'étais assise sur les genoux de ma mère. Nous avons regardé cela sur un tout petit écran, en noir et blanc".

Pour Céline, 49 ans, installée à Marseille, la nouvelle est aussi "un petit choc". "Dans ma vie, je n'ai connu que la Reine, comme beaucoup de gens. C'est une personne qui a toujours été présente. Elle a joué un rôle essentiel, et permis d'unir le pays, estime cette franco-britannique. Même si je n'habite plus en Angleterre depuis longtemps, ça fait bizarre. Je ne réalise pas trop pour l'instant".

"Vivre ce moment de loin, c'est surprenant. J'étais en Angleterre lorsque Diana est décédée. C'était beaucoup d'émotion. Cela risque d'être pareil, voire plus important".

Russel Aggus, étudiant anglais en échange à Marseille, se dit quant à lui "touché" mais "sans plus". "Je pense que la jeune génération n'a pas le même attachement à la reine que mes parents, ou mes grands-parents par exemple".

Même neutralité chez Alix, 45 ans, britannique installée à Marseille depuis six ans. "Je suis navrée pour sa famille et ses proches, mais cela ne me touche guère. Je ne suis pas favorable à la monarchie. La période qui va suivre, celle de la transition, risque d'être intéressante, en revanche".

Une seule venue en Provence en 1972

Elizabeth II était très attachée à la France. Elle n'a fait qu'une visite en Provence. C'était il y a 44 ans, à l'occasion de son deuxième voyage officiel en France, après celui de 1957.

Le 15 et le 19 mai 1972, accompagnée de son époux le duc d’Édimbourg, la reine, alors âgée de 46 ans, avait fait un passage express à Arles, Saint-Rémy-de-Provence, les Baux et Avignon.

Dans la cité des Papes, le couple royal et sa suite de 36 personnes avaient été acclamés par une foule compacte rassemblée dans les rues de la ville.

Un événement qui est resté dans les mémoires et que rappelle ce tweet de la Région Sud avec une photo de la Reine dans les rues d'Avignon.

Au-delà de ce passage éclair, la reine a marqué les Provençaux. Sur Twitter, plusieurs personnalités politiques locales ont réagi à son décès.

"Une page de l’histoire se tourne, et avec elle, un pan de nos vies", a twetté le président de la Région Sud Renaud Muselier.

La présidente la Métropole Aix-Marseille et du département des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, salue quant à elle celle qui aura été "la reine d'un siècle", "devenue la souveraine la plus célèbre du monde malgré sa légendaire discrétion".

"C'est avec une profonde tristesse que j'apprends la disparition de Sa Majesté la Reine Elizabeth II.
Ce soir, j'adresse mes sincères condoléances au peuple du Royaume-Uni, du Commonwealth, à la famille royale ainsi qu'aux Britanniques Marseillais",
a réagi Benoît Payan, le maire de Marseille, dans un communiqué.

"Avec la disparition de la Reine Elizabeth II, c'est une page de notre histoire commune qui se tourne. Traversant l'Histoire, le temps et les épreuves, Elizabeth II fut un personnage du film de nos vies, une permanence que l'on pensait éternelle", 

Parmi les autres réactions, celle du sénateur des Hautes-Alpes, Jean-Michel Arnaud :"Nous venons d'apprendre le décès de sa Majesté la Reine Elisabeth II à l'âge de 96 ans. En qualité de commissaire aux affaires européennes, je souhaite adresser ma profonde sympathie et mes condoléances au peuple britannique et à la famille royale. Requiescat in Pace." 

Sur Twitter également, le sénateur des Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier note quant à lui : "La Reine Elizabeth II incarnait le meilleur du Royaume-Uni et de la civilisation Européenne. Elle aura marqué l'histoire de son pays et de l'Europe, et pour le meilleur. Combien de chefs d'Etat peuvent en dire autant ? La Reine est morte, vive le Roi." 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité