• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Rentrée scolaire 2019 : le Vaucluse devrait perdre 14 classes malgré le nombre croissant d'élèves

Le Snudi-Force Ouvrière dénonce la fermeture annoncé de 19 classes dans le Vaucluse. / © MICHAEL ESDOURRUBAILH
Le Snudi-Force Ouvrière dénonce la fermeture annoncé de 19 classes dans le Vaucluse. / © MICHAEL ESDOURRUBAILH

Le SNUDI-Force Ouvrière dénonce la fermetures de 19 classes pour 5 ouvertures, annoncé par le directeur académique d'Avignon. Le nombre d'élèves va encore augmenter à la rentrée prochaine et le nombre de postes prévu n'est pas suffisant.

Par Ludovic Moreau

Le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) s'est réuni cet après-midi à la direction académique d'Avignon, pour statuer sur le projet de carte scolaire. Alors que le nombre global d'élèves sera encore en augmentation à la renrée 2019 dans le département de Vaucluse, le directeur académique aurait annoncé la fermeture de 19 classes et 5 ouvertures, selon le syndicat Snudi-Force Ouvrière, auxquelles s'ajouterait 18 dédoublements de classes en Réseaux d'Education Prioritaire (REP et REP+).

Pour la rentrée 2019, le ministère de l'Education Nationale attribue 21 postes supplémentaires au Vaucluse, pour effectuer les dédoublements des classes de CE1 des REP et REP+. Conséquence, le nombre d'élèves par classe du CE2 au CM2 va augmenter dans de nombreuses écoles REP ou non REP.


Apt : 4 fermetures de classes dans 4 écoles

A Apt par exemple, les quatre écoles de la ville, Giono, Bosco, Les Cordeliers et la Ruche devrait perdre une classe chacune. La décision devrait être entérinée aujourd'hui par la direction académique. L'école Bosco avait perdu une classe l'année dernière et celle de Giono avait déjà perdu deux classes en deux ans.

Cette (nouvelle) fermeture signifie une rentrée avec quatre classes de plus de vingt-six élèves. On nous demande d’un côté de rendre l’école plus attractive et de l’autre, on augmente nos effectifs d’élèves

a indiqué Laurent Minel, le directeur de l'école Giono, à nos confrères du Dauphiné. Il a ajouté par ailleurs qu'"un enfant sur trois a des besoins spécifiques" et qu'"ils mènent entre trente et quarante actions éducatives par an pour les élèves qui présentent des difficultés d’apprentissage".

On parle beaucoup de classes de CP à douze élèves. Malheureusement, c’est déshabiller l’un pour rhabiller l’autre

a précisé l'enseignant.

Cet après-midi, un rassemblement était prévu devant la direction académique à Avignon, pour faire pression sur le projet de carte scolaire de la rentrée 2019.

Sur le même sujet

PACA : des maires en première ligne ! dans Enquêtes de Région

Les + Lus