"Tous les enfants courraient et criaient" : deux hommes cagoulés sèment la panique devant un collège du Vaucluse

Deux hommes cagoulés ont débarqué jeudi après-midi devant un collège du Thor (Vaucluse). Des élèves, paniqués au moment des faits, racontent ce qu'ils ont vu.

"J'ai cru que je ne pourrai plus jamais rentrer chez moi". Jeudi 23 mai à 15h45, deux hommes cagoulés ont fait irruption devant le collège du Pays des Sorgues à Thor, petit village du Vaucluse, a appris France 3 Provence-Alpes auprès de la mairie. Les parents d'élèves décrivent des scènes de panique. La mairie assure que deux plaintes ont été déposées. Et évoque un différend d'ordre privé.

"J'ai eu vraiment très peur"

Les deux individus, venus à bord d'une Audi noire, portaient "des masques de ski et des sacoches", selon des élèves témoins de la scène. D'après le rectorat, ils sont descendus de la voiture au fond du parking devant le collège.

Une jeune fille en classe de troisième, la première à sortir du collège, raconte être tombée nez-à-nez avec ces deux hommes. "J'ai jeté mon vélo par terre et je me suis mise à courir. J'ai eu vraiment très peur", confie-t-elle. Une parent d'élève, présente pour aller chercher son enfant, raconte que "tous les gamins courraient et criaient".

Un élève de troisième dans le viseur

D'après nos informations, ces deux personnes s'intéressaient à un élève de troisième, âgé de 14 ans. Yves Bayon de Noyer, le maire du Thor, évoque un différend d'ordre privé, autour d'une relation sentimentale entre l'adolescent et la sœur des individus. Le collégien est resté confiné dans l'établissement, avant d'attendre l'arrivée de la police.

Une mère d'élève témoigne : "Je suis tombée sur trois jeunes affolés, dont l'un d'eux est la victime présumée. Ils m'expliquent ce qu'il vient de se passer. J'ai tout de suite appelé la police municipale, et je suis restée avec le jeune jusqu'à ce qu'une patrouille arrive", raconte-t-elle.

Il faut s'en tenir aux faits, sans faire d'interprétations suggestives des raisons de leur présence.

Yves Bayon de Noyer, maire du Thor

à France 3 Provence-Alpes

Une fois la police arrivée, l'équipe commence les investigations et "l'enquête a été lancée immédiatement", affirme le maire du Thor. Selon ce dernier, la direction du collège du Pays des Sorgues et le père de l'adolescent ont déposé plainte auprès de la gendarmerie. Le rectorat nous a également confirmé la plainte déposée le lendemain des faits par le chef d'établissement du collège.

La victime présumée a été prise en charge par la police municipale jusqu'à son domicile. "Un détour a été fait par l’école primaire où l’élève devait récupérer son petit frère avant de rentrer chez lui", développe le rectorat.

Sécurité renforcée aux abords du collège

Il n'y a donc pas eu de violence physique ou verbale aux abords du collège, seulement "un sentiment anxiogène lié à la tenue vestimentaire de ces deux personnes", détaille le rectorat.

D'après le rectorat, le maire du Thor et la police municipale se sont engagés à renforcer leur présence aux abords du collège, notamment lors des entrées et sorties afin de rassurer la communauté scolaire du collège.

Pour le moment, "le secret de l'enquête ne peut confirmer les raisons de la présence des deux hommes devant le collège", insiste le maire. Tentative d'agression ou d'enlèvement ? Pour l'heure, aucune des hypothèses émises par les témoins et la victime ne permettent de confirmer les causes de l'événement. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité