Vaucluse : un couple de Bollène reconnu "Justes parmi les Nations" à titre posthume

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alice Robinet

Durant la Seconde Guerre mondiale, Fernand et Emilie Devès avaient sauvés des Juifs polonais, les protégeant lors d'une raffle en 1942. Leur petite-fille Floriane Lambert-Devès, recevra la distinction au nom de ses grands-parents, aujourd'hui décédés. 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Edith et Rose Margolis, cachées par le couple en 1942, sont aujourd'hui âgées de 98 et 95 ans.

Ces deux femmes, qui vivent désormais aux Etats-Unis, ont demandé que le courage d'Emilie et Fernand Devès durant la guerre soit reconnu.



Le 13 janvier 2015, l’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations au couple Devès. 

Lors d'une cérémonie le 13 mars, leur petite-fille Floriane Lambert-Devès recevra la distinction au nom de ses grands-parents. 

Le Comité Français pour Yad Vashem, institut qui commémore la Shoah, présente l'histoire du couple Devès sur son site internet. On y apprend qu'ils ont sauvé quatre personnes : Rose et Edith, alors jeunes filles, mais également Esther Sapir et Lucien Sapir, Juifs originaire de Pologne.

Emilie et Fernand ont d'abord hébergé six réfugiés juifs dans leur maison, puis les ont aidés à éviter l'arrestation lors d'une raffle en 1942.

Las, les soeurs Margolies sont finalement envoyées à Rivesaltes puis dans le camp de Gurs, jusqu'à ce qu'Emilie Devès parviennent à les en faire sortir, en convainquant le préfet de Vaucluse. 

Au total, 314 personnes en Provence-Alpes ont reçu la distinction de "Juste parmi les Nations", que ce soit à titre posthume ou de leur vivant. 

durée de la vidéo: 01 min 42
Vaucluse : un couple de Bollène reconnus "Justes parmi les Nations" à titre posthume ©France 3 Provence-Alpes