Féminicide : ce que l'on sait de la mort d'une femme poignardée par son compagnon sur son lieu de travail à Cavaillon

Une femme de 50 ans a été mortellement poignardée par son compagnon lundi vers 12 heures sur le parking d'une entreprise où elle travaillait, au sein de la ZAC de Cavaillon (Vaucluse). Le meurtrier a avoué, il a été mis en examen pour assassinat.

Lundi 25 juillet, à Cavaillon (Vaucluse), une femme de 50 ans a été poignardée à une vingtaine de reprises, a indiqué la procureure de la république d'Avignon, Florence Galtier.

L'enquête a été confiée à la Sûreté Départementale de Cavaillon.

  • 37 plaies dont 6 mortelles

Le drame s'est déroulé à la pause déjeuner, vers 12 heures, devant l'entreprise Sterne, spécialisée dans la fabrication de silicone, dans la zone d'activité de Cavaillon, où travaillait la victime.

L'homme s'est garé sur le parking de la société, relate la procureure de la République d'Avignon dans un communiqué. La victime a tenté de s'approcher du véhicule de son compagnon, pour vérifier s'il s'y trouvait avant de regagner sa voiture.

"Alors qu'elle s'est assise, le mis en cause arrive en courant et lui assène, plus d'une trentaine de coups de couteau au niveau du thorax et du visage. Les premières conclusions du médecin légiste ayant procédé à l'autopsie révèlent la présence de 37 plaies dont 6 mortelles", détaille Florence Galtier. 

L’exploitation des caméras de vidéo-surveillance a démontré que l’homme "a pénétré dans l’enceinte de l’entreprise en escaladant le grillage, puis qu’il s’est dissimulé entre deux véhicules en attendant la victime".

"Plusieurs employés de l’entreprise ont été témoins de la scène et l’un d’entre eux a tenté de s’interposer, sans parvenir à extraire le mis en cause du véhicule", poursuit le parquet. Le témoin est ensuite parti chercher du renfort et à son retour a constaté que l'agresseur s’était enfui à bord de son véhicule.

    • Un drame de la séparation

    L'ex-compagnon de la victime, âgé de 59 ans, a été mis en examen du chef d'assassinat.

    Le couple avait une relation depuis deux ou trois ans sans habiter ensemble. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime venait de lui annoncer son intention de le quitter et il ne l'aurait pas accepté.

    Dans la nuit précédent le drame, vers 6 heures, l'individu s'était présenté au domicile de la quinquagénaire, sur la commune de Cheval Blanc. Ivre, il avait proféré des menaces. Alertés par un voisin, les gendarmes sont intervenus mais "la victime n’a pas souhaité déposer plainte. Ils ont quitté les lieux après le départ de la victime pour son lieu de travail", souligne la procureur Galtier.

    La victime a deux enfants majeurs. Une cellule psychologique a été mise en place, a précisé la procureure Galtier.

      • Interpellé chez lui après une tentative de suicide

      L'homme n'a pas d'antécédents judiciaires, son casier est vierge, il n'y a pas de procédure en cours à son encontre pour violence conjugale, il est totalement inconnu des services de police, note la procureure Florence Galtier.

      L'agresseur a été interpellé vers 12h50 lundi, à son domicile à l'Isle-sur-la-Sorgue par les gendarmes alors qu'il venait de tenter de mettre fin à ses jours avec une arme, qui se serait enrayée. Un couteau a été saisi sur place. 

      En garde à vue au commissariat de Cavaillon, l'homme a reconnu être l'auteur des coups. Il a été mis en examen pour assassinat et devrait être placé en détention provisoire.

      L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
      L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
      choisir une région
      France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité