Départementales 2021 dans le Vaucluse : le Rassemblement national en tête, les résultats du premier tour

L'extrême droite arrive en tête dans 11 des 17 cantons du département du Vaucluse à l'issue du premier tour des élections départementales dans le Vaucluse, loin devant l'union de la gauche et Les Républicains. 

 

Les résultats des élections départementales 2021 dans le Vaucluse.
Les résultats des élections départementales 2021 dans le Vaucluse. © FTV

Dans le Vaucluse, le Rassemblement national fait le plein des voix avec 32,70% des voix. La liste union de la gauche rassemble 12,64% des suffrages et Les Républicains 12,60%.

Au Pontet, tenu par le RN depuis 2014, le binome de Danielle Brun et du maire Joris Hebrard rate de peu l'election dès le premier tour avec 59,8 % des voix contre 40,2% à Philippe Pascal-Fabienne Véra (DVG-PCF).

Autre exemple dans le canton de Carpentras. Le binome Hervé de Lépinau et Marie Thomas de Maleville est largement en tête avec 41,9 % devant Francis Adolphe, l'ancien maire de la commune, et Astrid Jourdan (DIV) qui recueillent 21,4%. Les trois autres binomes (DVG,REM et LR) n'obtiennent pas assez de voix pour se maintenir au second tour. Le duel de dimanche sera donc le même qu'en 2015.

Les partis traditionnels résistent bien, avec une prime au sortant. A Pertuis, Jean-François Lovisolo-Noëlle Trinquier (PS-EELV) est ainsi en ballotage favorable avec 45,8% devant la liste RN de Jade Escoffier-Aymonn Mathieu (22,5%). 

A Sorgues, Christelle Jablonski-Castanier alliée au maire Thierry Lagneau (49,74%) se place également en tête devant le RN représenté par Valery Dury et Fanny Lauzen-Jeudy (35,59%). 

A Bollène, Christine Lanthelme et Anthony Zilio (DIV) sont en tête avec 50,77% devant Jean-Jacques Malapert et Bernadette Pelletier RN) 26,91%.

Les électeurs vauclusiens ne se sont pas massivement mobilisés pour aller voter. L'abstention est de 65,06%.

Le département de Vaucluse comprend 34 conseillers départementaux issus des 17 cantons ancrés majoritairement à droite.

En 2015, Maurice Chabert (LR) a décroché la présidence du département à l’issue d’un troisième tour. Il a obtenu 12 voix à égalité avec Max Raspail (PS) et ne l'a emporté qu'au bénéfice de l’âge.

"Le Vaucluse comme toute la France a un fort taux d'abstention qui surprend, c'est structurel, c'est dû au fait qu'il y a deux élections le même jour. Les élections locales deviennent natioanles, avec des enjeux qui ne sont pas des compétences des régions ou de départements. Pour gouverner, nous devrons trouver des accords de bon sens en s'opposant au RN", précise le président sortant qui ne se présente pas à sa propre succession.

Pour rappel, 54,43 % des électeurs s'étaient exprimés au premier tour des élections départementales de 2015 dans le Vaucluse.

Le Vaucluse est considéré comme le garde-manger de la région. Son économie est marquée par l'agriculture et l'industrie centrée sur la transformation des produits agricoles.

Le secteur viticole est réputé avec des crus reconnus comme les côtes du Rhône produits principalement sur les coteaux de Châteauneuf-du Pape, Gigondas ou Vacqueyras.

La fertilité des sols est propice au développement local, avec un secteur maraîcher encore dynamique. Il est l'un des principaux fournisseur de la production française en fruits (melons, cerises, fraises, raisin de table…) et légumes (tomates…).

Ce secteur reste en danger à cause de la concurrence avec les autres pays comme l'Espagne.

Le tourisme est très important dans le département, de façon directe (hôtellerie, camping, gîtes, restauration, loisirs, etc.) ou indirectement (artisanat culinaire, etc.). 

Ce sont près de 3.500.000 touristes chaque année qui viennent. Le Lubéron est la destination phare, vient ensuite le festival de théatre, drainant la deuxième manne financière et le Mont-Ventoux attire lui aussi une bonne partie des touristes.

Les principales villes de Vaucluse sont Avignon, Orange, Carpentras, Cavaillon et Apt.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections la france insoumise rassemblement national parti communiste parti socialiste la république en marche les républicains europe écologie les verts