Monteux : procès d'un trafic de chiots

ILLUSTRATION de chiot / © CC
ILLUSTRATION de chiot / © CC

Selon la SPA, il ne s'agit pas du procès d'un éleveur mais plutôt d'un revendeur de chiots. 400€ pour un labrador, 2000€ pour un chihuahua, alors qu'ils étaient achetés 50€ en Slovaquie. 9000 chiots ont transité par ce refuge de Monteux, dans le Vaucluse. Le procès s'ouvre ce jeudi.

Par Nathalie Deumier

Les chiots n'étaient pas vaccinés contre la rage dans les règles et étaient bien trop jeunes. C'est pour ces motifs que seront jugés à Carpentras Frédéric Isnard, qui revendait les chiots, et la vétérinaire Laure Payan, accusée de complicité de tromperie aggravée.

Selon nos confrères de La Provence, la SPA porte plainte en 2008 pour mauvais traitements et pour importations non conformes. En mai 2011, le trafic est démantelé, les douanes saisissent 154 chiots. On estime que 9000 petits chiens originaires de Slovaquie sont ainsi passés par le refuge de Monteux en 3 ans. Des analyses de sang révèlent que certains n'ont pas été vaccinés contre la rage. De plus, des chiots n'avaient pas encore de dents, ne pouvaient ouvrir les yeux ou, pour certains, se nourrir seuls. Ils étaient donc très jeunes, plus que sur leurs papiers officiels.

Frédéric Isnard, responsable de ces ventes, rejette la faute sur le "naisseur", celui qui élève ces chiens en Slovaquie. 

A lire aussi

Sur le même sujet

conflit des salariés de McDonald's Saint-Barthélémy

Les + Lus