• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Orange : une campagne de stérilisation des chats errants déclenche une vague d'indignation sur les réseaux sociaux

Campagne de stérilisation des chats. / © Séverine Neuquelman
Campagne de stérilisation des chats. / © Séverine Neuquelman

Face à la prolifération des chats errants à Orange, la mairie a lancé une campagne de stérilisation en partenariat avec 30 Millions d'amis. Certains propriétaires de chats ont vivement réagi craignant de voir leur animal préféré passer sur la table d'opération sans leur accord. 

Par Annie Vergnenegre

La campagne a démarré lundi dernier, dans le quartier de Jonquier, à Orange. Au cours de cette première semaine, les bénévoles de l'association "Chats sans toi" ont capturé une dizaine de matous. La mairie d'Orange a décidé de combattre la prolifération des chats errants. Elle a lancé une campagne de stérilisation en partenariat la fondation 30 millions d'amis, qui mène ce type d'opérations dans de nombreuses communes en France. 

"Nous ciblons surtout les femelles, explique Frédéric Aubert-Tilly, le président de l'association, 

une chatte fait 3 à 4 portées par an, à raison de 6 chatons à chaque portée, vous imaginez le nombre de chats qui se retrouvent à la rue. 
 

Objectif : stériliser une quarantaine de chats


30 Millions d'amis finance l'intervention des vétérinaires. "Nous avons reçu 3 500 euros, de quoi stériliser une quarantaine de chats".

La mairie avait informé la population de l'opération sur la page Facebook de la ville : 
"Du 1er au 19 octobre, les chats non identifiés : sans collier, sans tatouage et sans puce électronique, vivant dans les lieux publics de la commune, seront capturés par l’association « Chats sans Toi » pour stérilisation et identification préalablement à leur relâche dans les mêmes lieux." indique la mairie qui rappelle qu'un chat ayant un propriétaire "doit obligatoirement être pucé ou tatoué, au risque d'être considéré comme animal errant. Aucune réclamation ne pourra être faite contre les associations en charge de l'opération s'ils ont capturé un animal domestique".


Répondre à l'urgence


L'annonce a déclenché une vague d'indignation sur la page fermée "Autour d'Orange". Certains propriétaires criant à la chasse aux chats. "On a pu lire n'importe quoi, qu'on allait faire des battues et les euthanasier, s'indigne à son tour Frédéric Aubert-Tilly, on est là pour lutter contre la prolifération des chats, on ne les tue pas". Il ajoute,

Depuis 2003, on a stérilisé 120 à 150 chats par année, on finance les interventions avec nos vides-greniers et nos lotos. 

Dix bénévoles de l'association sont cette semaine dans le quartier de la gare pour capturer les chats errants, qui seront stérilisés et tatoués avant d'être relâchés au même endroit.  
"Les gens ont été prévenus, si leur chat n'est pas tatoué ou pucé, ils doivent le garder chez eux pendant la durée de l'opération de capture." La campagne va se poursuivre dans les prochains jours. Deux autres quartiers problématiques ont été retenus  : Fourchevieilles et la Tour.

Sur le même sujet

Chantal Marchand, directrice départementale des finances des Alpes-Maritimes

Les + Lus