Orange : fusillade à la Kalachnikov sur un point de drogue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fares Arbaoui

Une fusillade a éclaté jeudi en fin de journée dans le quartier d'Aygues, à Orange dans le Vaucluse. Un homme a été blessé à la jambe. Une enquête a été ouverte dans ce qui s'apparente à une nouvelle guerre de territoire entre trafiquants de drogue.

Il était 19h30 jeudi soir quand la cité d'Aygues s'est transformée en terrain de guerre, l'espace de quelques instants.

Selon les premiers éléments recueillis, une voiture s'est approchée d'un point de deal connu de cette cité. À hauteur des personnes présentes, on a ouvert le feu à 11 reprises avec une arme de guerre, selon toute vraisemblance, une kalachnikov.

Aucun mort n'est à déplorer, mais un homme a été blessé à la jambe. La victime, un jeune marseillais d'une vingtaine d'années, a été prise en charge par les secours et hospitalisée. 

Selon les autorités, cette fusillade intervient sur fond de trafic de stupéfiants.

"Depuis l’été 2021, c'est la troisième fusillade à Orange. Cette fois on est monté en puissance. 11 tirs de kalachnikov vous vous rendez compte ?", indique Claude Simonetti, secrétaire départemental de l'unité SGP Police Vaucluse.

Une voiture retrouvée calcinée

Pour le moment, aucun élément ne permet de savoir combien de personnes étaient dans la voiture ou si même le conducteur était seul au moment des faits. 

La voiture a été retrouvée incendiée un peu plus tard dans la soirée dans le village de Piolenc à une dizaine de kilomètres au nord d'Orange.

Selon la police, cette voiture a été dérobée à Lyon. Elle était sous la surveillance de la brigade de recherche et d'intervention.

Une escalade de violence "inquiétante"

"Le commissariat d'Orange est en carence d'effectif d'officiers de police judiciaire qui compose la brigade de sûreté urbaine. C'est un problème récurrent", indique déclare Claude Simonetti.

Le représentant du syndicat SGP Police a indiqué vouloir alerter le gouvernement à ce sujet. 

Le syndicat SGP Police juge la situation plutôt inquiétante alors que les quartiers de la Fourchevieilles, de La Tourre et de l'Aygues connaissent un regain d'agitation. 

Ces trois plaques tournantes du trafic de drogue à Orange, font régulièrement l'objet d'opérations de lutte contre le trafic de stupéfiants.