Protocole sanitaire: quand il vaut mieux en rire... le sketch d'une enseignante d'Orange fait le buzz sur internet

Publié le
Écrit par Sidonie Canetto
Bénédicte Bousquet l'enseignante/humoriste qui fait un carton sur internet avec son sketch sur le protocole sanitaire.
Bénédicte Bousquet l'enseignante/humoriste qui fait un carton sur internet avec son sketch sur le protocole sanitaire. © jean-Michel Rebilly

Enseignante et humoriste, Bénédicte Bousquet fait rire les parents et les enseignants depuis trois jours sur internet avec un sketch qui reprend le casse-tête des directeurs d'écoles face à l'explication du protocole sanitaire aux parents des élèves.

Bénédicte Bousquet, a 46 ans et elle enseigne depuis 22 ans, dont 18 passés avec des classes de maternelle à Orange, dans le Vaucluse.

 D'un tempérament positif et joyeux, elle applique dans son métier comme dans la vie de tous les jours l'auto-dérision et l'humour. 

"Tout se surmonte plus facilement avec le rire", explique l'enseignante.

Et depuis quatre ans, elle a une activité en plus, elle monte sur les planches des théâtres en France pour présenter deux spectacles, nés de son expérience d'enseignante et de mère de famille.

A la pointe de la technologie, elle a une page Facebook, sur laquelle elle partage ses pastilles humoristiques, ainsi qu'une Chaîne Youtube, et un compte Instagram.

"D'habitude j'ai 1000 vues pas plus", confie Bénédicte Bousquet.

Le déclic, le nouveau protocole

Et puis après une semaine de cours, début janvier, elle se rend compte que le nouveau protocole sanitaire, annoncé la veille de la rentrée par voie de presse, occupe littéralement tout le temps de sa collègue et directrice de l'école Albert Camus d'Orange, Emilie Alonso. 

En salle des profs, elles en parlent et essayent d'en rire. 

"Ils ne se rendent pas compte au ministère de ce que cela implique, et quand j'ai vu ma collègue appeler un à un les parents, pour expliquer les différents tests, le protocole, ça a tilté".

Elle commence à imiter sa collègue, en caricaturant une situation proche du burn-out et en rajoutant des traits humoristiques.

"Nous on dédramatise tout par le rire parce que cela fait un bien fou et là j'imitais ma collègue et ça nous a donné l'idée de faire le sketch", détaille l'enseignante.

Et pendant le week-end, chacune de leur coté, elles réfléchissent à une mise en situation, et s'envoient les textes.

"Le lundi matin, c'est la cata, les absences continuent de pleuvoir, les cas positifs aussi, on passe la matinée sous l'eau à gérer la situation, et les parents super anxieux", explique la professeure des écoles.

Le midi, elles se retrouvent dans le bureau de la directrice, et reviennent sur cette matinée incroyable et là, elles décident de souffler en faisant la vidéo.

"Je suis partie du texte, et puis j'ai improvisé, ma collègue me filme et d'ailleurs on l'entend rire dans la vidéo. Elle découvre et apprécie mes improvisations"

Le manque de temps les oblige à ne faire qu'une prise.

Et ce moment de rire aux éclats, leur "fait un bien fou à toute les deux".

"Avant de repartir en cours, je la poste sur ma page Facebook, et toute la journée, j'entends mon téléphone qui vibre au rythme des notifications, mon compte bug. Et le soir je découvre que les vues ne font qu'augmenter, d'abord sur le réseau des enseignants et bientôt les parents aussi", commente Bénédicte Bousquet.

Et de là, la viralité de sa vidéo ne fait que croître. A ce jour, la vidéo obtient 10 000 vues sur You Tube en 24 h,  67 000 vues sur Instagram et un million deux de vues sur Facebook.

" Vous êtes la première personne qui me fait rire de cette situation pas drôle", écrit un parent d'élèves en commentaire pour la féliciter de cette vidéo.

"Cela me fait plaisir de réussir à faire rire en ce moment, et c'est la première fois que mes deux activités si séparées d'habitude se télescopent. C'est génial et surtout que cela serve", précise la maîtresse d'école, qui "ne cherche pas le succès et le clic mais surtout retrouver ses élèves et pouvoir travailler normalement avec  eux".

Ce mercredi, elle a joué à Montpellier un de ses spectacles, et certains spectateurs la connaissaient d'avant et "n'avaient pas vu la vidéo et d'autres sont venus justement parce qu'ils avaient vu le sketch".

Car avec cette vidéo, 2000 personnes en plus la suivent sur sa page Facebook, et les réservations sont en nette augmentation . 

Elle sera d'ailleurs à l'affiche de Festi'femmes, en février prochain; le plus grand festival d'humour féminin à Marseille.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.