Beaumont-de-Pertuis : le village a perdu sa gendarmerie, les habitants s'inquiètent pour leur sécurité

La gendarmerie de Beaumont-de-Pertuis est fermée, les militaires ont été redéployés. / © France 3 Provence-Alpes
La gendarmerie de Beaumont-de-Pertuis est fermée, les militaires ont été redéployés. / © France 3 Provence-Alpes

Depuis la fin de l'année dernière, la gendarmerie de Beaumont-de-Pertuis est fermée, les militaires ont été redéployés. Depuis, les élus et les habitants sont inquiets pour leur sécurité et craignent une montée de la délinquance.

Par Ludovic Moreau

Beaumont-de-Pertuis, situé dans le Sud Luberon, est un petit village de 4 000 habitants. Jusqu'à fin octobre de l'année dernière, la commune disposait d'une gendarmerie. Quatre militaires y résidaient avec leur famille. La municipalité est propriétaire des locaux, mais depuis cette date, les gendarmes ont disparu et les habitants se retrouvent démunis.

Le 20 février dernier, Jacques Natta, le maire de Beaumont, a reçu un courrier du groupement de gendarmerie, signifiant que le bail ne sera pas renouvelé. Motifs invoqués : un redéploiement des effectifs au niveau national et les locaux de la gendarmerie de Beaumont sont jugés trop vétustes et pas assez confortables, indique le maire de la commune. Jacques Natta regrette d'avoir investi 90 000 euros dans la réfection de la toiture.

Au-delà des investissements pour rien, les élus locaux sont surtout inquiets, car la présence de cette brigade permettait d'assurer la sécurité de tout un territoire.

On est à 30 minutes de l'agglomération d'Aix-Marseille, on n'est pas à l’abri de la drogue, de la délinquance et des vols. Il y a des périodes où ça devient très compliqué à gérer

explique Jean-François Lovisolo, maire de La Tour-d'Aigues et président de l'association des maires de Vaucluse.

Les quatre postes de gendarmes n'ont pas été réaffectés sur le territoire de Pertuis, ils ont été supprimés. Cette baisse des effectifs inquiète les habitants de Beaumont et des communes voisines.

C'est dommage, parce que pour les habitants, c'était une présence rassurante. C'est un nouveau service public qui s'en va de notre village, on a l'impression d'être oublié à chaque fois

s'indigne Anne-Lise Hudelot, une habitante de Beaumont.

Tous les élus concernés, députés, maires, conseillers territoriaux, demandent aujourd'hui au gouvernement de maintenir les effectifs de gendarmerie sur le territoire de Pertuis, une zone rurale parmi les plus impactées par la délinquance dans le Vaucluse.


Reportage : Jean-Louis Boudart et Ali Martiniky
Beaumont-de-Pertuis a perdu sa gendarmerie, les habitants s'inquiètent
Intervenants : Jean-François Lovisolo, Président de l'Association des Maires du Vaucluse; Anne-Lise Hudelot, Habitante de Beaumont-de-Pertuis. Un reportage de : Jean-Louis Boudart et Ali Martiniky - Jean-Louis Boudart et Ali Martiniky

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus