Vendée Globe : Boris Herrmann du Yacht Club de Monaco en route vers la victoire ?

Les cinq premiers bateaux du Vendée Globe devraient couper la ligne d'arrivée aux Sables d'Olonne le mercredi 27 janvier, selon les dernières estimations fournies par les organisateurs. Boris Herrmann du Yacht Club de Monaco serait dans les premiers... Voire le premier ? On fait le point.

Boris Herrmann à bord de son voilier "Seaexplorer-Yacht Club de Monaco" sur le Vendée Globe 2020.
Boris Herrmann à bord de son voilier "Seaexplorer-Yacht Club de Monaco" sur le Vendée Globe 2020. © Boris Herrmann

Mercredi prochain 27 janvier, aux Sables d'Olonne, les premiers "revenants" du Vendée Globe devraient pointer la proue de leur navire. Une arrivée à huis clos.

Selon les dernières estimations fournies par les organisateurs, on devrait voir arriver Charlie Dalin (Apivia), Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco), Thomas Ruyant (LinkedOut), Louis Burton (Bureau Vallée) et Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV).

Boris Herrmann, le navigateur allemand qui porte les couleurs de la Principauté de Monaco serait donc en passe de réaliser cet exploit ! 

Ça va être très sport... Il faut rester concentré à 100%, ce n’est absolument pas le moment de relâcher l’attention ni la pression et rien n’est acté,

Boris Herrmann sur Seaexplorer-Yacht Club de Monaco

> Les cinq premiers bateaux attendus le 27 janvier, le classement sur carte en temps réél. Le navire monégasque a réduit l'écart avec la tête de course, il en est à moins de 80 milles nautiques (128 km).

Le skipper allemand possède à ce jour un avantage de taille : un bateau en parfait état de marche et deux grands foils prêts à surfer la surface de l’eau à pleine vitesse.

La route est longue. Je ne me mets pas la pression de me définir comme un favori. Ma pression principale, c’est de ne pas casser le bateau, c’est toujours la même histoire.

Boris Herrmann à franceinfo

Après 74 jours de mer, il pointe pour la première fois depuis le départ en 2e position et file à plus de 17 nœuds (au pointage de ce mercredi 20 janvier à 18h).

Armel Le Cléac’h, vainqueur de la dernière édition et invité du point Vendée Globe organisé cette semaine au sein du Yacht Club de Monaco, qui le niera :

"A chaque édition, il s’écrit une nouvelle histoire. Quand on voit le scénario de ces derniers jours de course, cela promet un suspense incroyable et il est très difficile aujourd’hui de donner un vainqueur potentiel. Le futur vainqueur sera un grand marin mais sera surtout quelqu’un qui aura su bien gérer cette fin de course avec les pièges qu’il y a encore à traverser dont l’Anticyclone des Açores puis le train des dépressions jusqu’aux Sables-d’Olonne."

Et d'ajouter :

Boris fait une belle course. Il a été conservateur sur la 1ère moitié de la course. Il a su intelligemment ne pas attaquer avec ce bateau qui peut être très rapide. Il joue sa carte à fond. Il a toujours été bien placé. Il a été discret et a su se faire oublier. On sait qu’il a un bateau à 100% de son potentiel et qu’il est à l’aise quand il y a du vent. On peut avoir un non-français sur le podium et pourquoi pas rêver d’une victoire finale.

Armel Le Cléac’h, vainqueur du dernier Vendée Globe

Armel Le Cléac'h , le 7 novembre 2020 aux Sables d'Olonne
Armel Le Cléac'h , le 7 novembre 2020 aux Sables d'Olonne © France Televisions - Eléonore Duplay

Le jeu de compensations

A moins d'une semaine donc de l'arrivée, l'issue de ce Vendée Globe est encore loin d'être décidée, d'autant que des compensations seront accordées après l'arrivée à trois skippers (Bestaven, Jean Le Cam et Hermann) qui se sont déroutés pour participer au sauvetage de Kevin Escoffier (PRB) fin novembre après trois semaines de course.

Au pointage de midi ce jeudi, Charlie Dalin (Apivia) est en tête mais ne compte que 77,4 milles d'avance sur Herrmann. Il est donc permis de rêver ! À 39 ans, il a déjà trois tours du monde à son actif.

Le point sur sa météo pour les derniers miles :

Classement général ce jeudi midi pour les azuréens :

      2. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) à 77,4 milles du premier
    23. Clément Giraud (FRA/Compagnie du lit-Jiliti) 4.220,2
    24. Alexia Barrier (FRA/TSE-4myplanet) 5.938,9
    
Le Varois Sébastien Destremau (FRA/Merci) s'est lui retiré de la course le 17 janvier dernier.

Les sept premiers marins se tiennent en moins de 200 milles. Boris Herrmann pourrait bien créer la surprise et devenir le premier skipper germanique à remporter le Vendée Globe.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile monaco international