• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Vadim Vasilyev, le vice-président de l'AS Monaco limogé

Vadim Vasilyev, vice-président de l'AS Monaco / © VALERY HACHE / AFP
Vadim Vasilyev, vice-président de l'AS Monaco / © VALERY HACHE / AFP

Ce jeudi 14 février, Vadim Vasilyev a été demis de ses fonctions de vice-président au sein de l'AS Monaco. Le club est-il à nouveau dans la tourmente ?

Par Denise Delahaye avec AFP

Le président du club, Vadim Vasilyev semble avoir désigné son vice-président comme le responsable de l’état dans lequel se trouve l'AS Monaco aujourd’hui après de nombreuses "erreurs" de management dans un club en grande difficulté sportive. Lui qui a été élu meilleur dirigeant d'Europe fin 2017, a notamment évincé Leonardo Jardim, puis Thierry Henry.

C'est le temps des changements. Et ces changements ne touchent pas que l'effectif mais également les dirigeants, Dmitri Rybolovlev 

Dmitri Rybolovlev a "l'intention de présenter un nouveau candidat au poste de vice-président et directeur général du club au conseil d'administration le 22 février". Bruno Skropeta, le directeur général adjoint en charge du marketing et de la communication, a également été remercié. D'autre part, même si pour l'instant, il reste en poste, le directeur sportif Michael Emenalo partira prochainement.

Pourtant, plusieurs événements récents semblaient avoir annoncé le retour au calme sur le rocher. Le mercato hivernal, avec des recrues reconnues, la présentation du futur centre de formation, voué à être l’un des plus modernes d'Europe et le retour de l'entraineur Leonardo Jardim, l'artisan des dernières belles années du club.

Mais force est de constater que la tempête n'est pas tout à fait terminée. Retour sur une saison pas comme les autres. Un résumé réalisé par francetvinfo.fr
 

 

Depuis que Dmitri Rybolovlev est en proie à des démêlés judiciaires à Monaco et devant l'image de "machine à transferts sans résultat" renvoyée par le club ces derniers temps, le Prince Albert tient à ce que cette vitrine importante de la Principauté demeure attrayante. L'AS Monaco a "vendu trop de joueurs importants lors du mercato" et, "malgré des moyens considérables investis, des erreurs ont été commises pour les remplacer".

Vadim Vasilyev a également convenu avoir pris "trop prématurément, la décision du licenciement de l'entraineur Leonardo Jardim". "Nous aurions dû donner une chance à Leonardo de continuer son travail". Ces choix ont montré une image désastreuse du club, le niveau sportif calamiteux n'est pas à la hauteur des ambitions monégasques. De plus, l'obligation d'indemniser Jardim et son staff, puis Henry et ses collaborateurs s'est élevée à hauteur de plus de 20 millions d'euros.

L'ancien vice-président était très affecté ce jeudi soir. Même s'il se savait sur la sellette le matin même, il était encore à La Turbie pour se montrer proche du groupe, à quelques heures de sa destitution officielle.

Sur le même sujet

Live French Fuse

Les + Lus