Votre département est-il bien géré ?

Le banquier prélevait de l'argent en espèces sur les comptes de ses clients. / © Yves Regaldi/Maxppp
Le banquier prélevait de l'argent en espèces sur les comptes de ses clients. / © Yves Regaldi/Maxppp

Est-ce que votre département dépense trop ? Est-il trop endetté ? Quelles sont ses charges de personnel ? Est-ce que vous payez beaucoup d'impôts locaux par rapport aux habitants d'un autre département ? BFM Business a mené l'enquête. Voici leur classement. 

Par Karine Bellifa

Le département des Bouches-du-Rhône fait partie des bons élèves. Il est classé 10e département le mieux géré de France ( sur les 95 départements français de métropole), en queue de peloton on retrouve nos départements alpins. C'est le site BFM Business qui a fait le classement en passant au crible les budgets primitifs 2014 des départements. Des budgets publiés par le ministère de l'Intérieur. Sept critères ont été retenus par BFM : les dépenses de fonctionnement, de personnel, la fiscalité, les investissements, les dépenses pour les collèges, pour les routes, et l'endettement, le tout ramené en euros par habitant.

Regardez ici comment votre département est classé parmi les 95 de France métropolitaine :


Classement général des départements les mieux gérés :


  • 10e : Bouches-du-Rhône
  • 18e : Vaucluse
  • 63e : Var
  • 65e : Alpes-de-Haute-Provence
  • 69e : Hautes-Alpes

1. Impôts locaux : le département des Hautes-Alpes le plus gourmand

Le département des Hautes-Alpes est le 5ème département de France pour lequel les impôts locaux sont les plus élevés. Chaque habitant paie 415 euros chaque année. 

23e : Var : 295 euros
24e : Vaucluse : 296 euros
39e : Bouches-du-Rhône : 310 euros
85e : Alpes-de-Haute-Provence : 381 euros
91e : Hautes-Alpes : 415 euros

En euros par an et par habitant. Les impôts locaux prélevés par les départementaux sont la taxe foncière sur le bâti, à la charge des propriétaires, et la Contribution à la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), qui a remplacé en partie la taxe professionnelle.

2. Dépenses de fonctionnement : les Alpes-de-Haute-Provence, département parmi les plus dépensiers


54e : Var : 931 euros
64e : Vaucluse : 959 euros
65e : Bouches-du-Rhône : 971 euros
79e : Hautes-Alpes : 1040 euros
86e : Alpes-de-Haute-Provence : 1084 euros

Par an et par habitant. Les dépenses de fonctionnement regroupent à la fois les charges de personnel, les dépenses sociales et celles de gestion courante.

3. Charges de personnel : les Bouches-du-Rhône, le plus économe de Provence-Alpes :

30e : Bouches-du-Rhône : 170 euros
58e : Var : 206 euros
70e : Vaucluse : 223 euros
78e : Hautes-Alpes : 240 euros
89e : Alpes-de-Haute-Provence : 301 euros

Par an et par habitant. Les fonctionnaires départementaux sont principalement affectés à l'entretien des routes et à l'aide sociale. Ce qui explique que certains départements ruraux à la population âgés dépensent beaucoup.

4. Dépenses pour les collèges : les Bouches-du-Rhône investissent le plus

4e :   Bouches-du-Rhône : 105 euros
24e : Var : 79 euros
28e : Vaucluse : 74 euros
59e : Alpes-de-Haute-Provence : 55 euros
65e : Hautes-Alpes : 53 euros

Par an et par habitant. Les départements gèrent les collèges depuis 1983. Un département jeune comme les Bouches-du-Rhône dépense logiquement plus qu'un département qui a une population plus âgée. 

5. Dépenses de voirie : les départements de montagne ou ruraux ont plus de routes à entretenir.

3e :   Alpes-de-Haute-Provence : 277 euros
10e : Hautes-Alpes : 155 euros
18e : Vaucluse : 134 euros
58e : Bouches-du-Rhône : 70 euros
85e : Var : 51 euros

Par an et par habitant. Les départements ruraux et de montagne doivent faire face à des charges proportionnellement plus lourdes que des zones urbaines où les villes gèrent une partie de la voirie.

6. Stocks de dettes : les Hautes-Alpes en bas de classement


7e :   Bouches-du-Rhône : 151 euros
18e : Vaucluse : 314 euros
70e : Alpes-de-Haute-Provence : 682
83e : Var : 742 euros
94e : Hautes-Alpes : 1179 euros

Par an et par habitant. Il s'agit là du stock de dette pour emprunt au 1er janvier 2014. La situation financière des départements est très contrastée mais la hausse de l'endettement est quasi-générale.

7. Dépenses d'investissement : les Alpes-de-Haute-Provence investissent le plus

4e :  Alpes-de-Haute-Provence : 405 euros
8e :  Hautes-Alpes : 382 euros
18e : Bouches-du-Rhône : 295 euros
52e : Vaucluse : 229 euros
67e : Var : 208 euros

Par an et par habitant. Ces dépenses concernent en grande partie les routes et les collèges. Les départements ruraux gérant un réseau routier étendu doivent dépenser proportionnellement davantage que d'autres.

Retrouvez le classement de tous les départements sur le site de BFM Business

Tout savoir sur les départementales dans votre région 












A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus