Salon de l'agriculture : décalés, ratés et bêtisier

Publié le Mis à jour le
Écrit par FML

Durant le Salon de l'agriculture 2018, à côté des informations, de l'actualité et des portraits, il y a eu tout ce qui fait la vie : moments inattendus, petites rencontres décalées et ratés. L'occasion de vous les présenter tous dans cette synthèse. Parce que l'humour se partage, pas la honte :)

Vos équipes France 3 régions qui travaillent pour les sites web, les pages facebook et la tv, ont tous les jours rendu compte de ce qui se passe au Salon de l'agriculture. L'édition 2018 vient de se refermer, c'est l'occasion de faire les bilans. Vous lirez partout les chiffres de la fréquentation, vous trouverez aussi les commentaires des analystes politiques et économiques pour dresser le plus fidèlement possible les tendances du secteur agricole.
Mais le SIA, c'est aussi un événement au long cours et de rendez-vous pour les insolites, les blagounettes, les farces et bien sûr les ratés qui ne manquent pas.

Emmanuel Macron a inauguré l'édition 2018 en explosant le record de la durée de présence. Il est resté Porte de Versailles plus de 12 heures.

Pas facile facile la météo

Pendant ce temps vous avez été plus d'une centaine par jour à vous succéder sur le stand France 3 pour réaliser votre météo devant un fond vert comme les journalistes de la tv. Avec sérieux souvent. Succès parfois -ce n'est pas facile de faire les gestes à l'envers comme dans un miroir- et beaucoup d'humour pour quelques uns, avec de belles perles dont on parlera longtemps.


La météo au coeur de toutes les conversations

Et pour cause. Il a fait froid. Super froid même. La "faute au" Moscou-Paris, ce vent sibérien qui a trouvé rigolo de s'engouffrer sur l'hexagone (notamment) pendant plusieurs jours. Oh bien sûr il y a plus dramatique comme situation même pour la population qui déambulait dans le Parc des expositions ; malgré tout les agents de sécurité ont souffert et les personnels devant leur ordinateur pour la couverture du salon ont dû trouvé des solutions.


Quand il a fait moins froid... il a neigé.
mais le froid qui n'a pas empêché pas les dames de se laver et de s'apprêter tous les matins pour accueillir les visiteurs. 



Il y a eu les instants "meugnons"

Car si le SIA attire les visiteurs pour les bons produits du terroir, l'un de ses attraits les plus efficaces sont les animaux (dans leur état initial sans référence en l'occurrence à la chaîne alimentaire).



Les instants étonnants


Comme tous les ans, Nono nous a gratifié (je crains que nous n'ayons pas été les seuls) de son fameux cri du cochon qui lui permet d'être régulièrement, avec une belle constance, champion de la spécialité.


Les craquages

Dans la série, on profite de l'occasion pour craquer sa gaine, ici, un Monsieur habillé en homme de cro-magnon, s'est prêté à notre rubrique "la boite à Meuh".  Exercice qui a vu passer inconnus et personnages publics par la même moulinette. 


Le SIA c’est du sport

Certains pensent que visiter le salon de l'agriculture est une sinécure. Pas du tout. Loin s'en faut...
On l'a testé pour vous, c'est une prestation sportive. Et pour cause, étendues sur l'équivalent de 31 terrains de foot, les allées se suivent et les bousculades demandent d'être au point physiquement. Le Parc des Expositions est l'endroit des records, et il permet presque d'expérimenter son don d'ubiquité puisque l'on parcourt Paris-Pointe-à-Pitre en 2 minutes. Sans se décoiffer.

Quelques créatures d'ailleurs

Comme cette reine des fleurs qui rivalisait avec les nombreuses Miss (Région mais aussi France)...