• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • SPORT
  • CULTURE
  • ÉCONOMIE

Le Salon International du Bourget 2017 : un “crû” étonnamment meilleur que prévu !

© Paris Air Show
© Paris Air Show

Un chiffre d'affaire record de 150 milliards d'€uros, malgré une fréquentation en baisse ... Les organisateurs du Salon International du Bourget n'en demandaient pas tant !
Malgré des carnets de commande bien remplis, le secteur doit cependant continuer à innover et à former les jeunes.
 

Par Erick Haas

Recul de la fréquentation sous état d'urgence

Avant même la fermeture des portes du salon, ce soir, on sait que les chiffres de "l'année record" de 2015 ne seront pas dépassés.
Raison principale avancée : les attentats de 2015 et l'état d'urgence qui, depuis, s'est installé en France.

De ce fait, le nombre de visiteurs professionnels sur les 4 premiers jours du salon est en recul de 6% et les premières projections concernant le grand public laissent entrevoir une baisse de 10%. On sera donc bien loin des 351 584 visiteurs qui s'étaient rendus au Bourget il y a 2 ans.

Les indusriels se frottent les mains

Malgré tout, le marché de l'aéronautique se porte très bien si l'on en croit les prévisions de croissance annoncées par la firme Boeing.

Il faudra fabriquer plus de 41 000 nouveaux avions dans les 20 prochaines années

Tous secteurs confondus, le volume des commandes passées durant cette 52e édition du Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace atteint 150 Milliards de $ !
Et pourtant, à l'instar de l'édition 2015, aucune commande "du siècle" n'a été annoncée par l'un des 2 grands avionneurs. Il n'empêche, la dynamique est là et les chiffres sont "en cohérence" avec les prévisions, selon le Commissaire Général du salon.

SIAE 2017 : un 1er bilan meilleur que prévu


Succès de l'avion des métiers et du Paris Air Lab

A défaut d'être un salon "record", le SIAE 2017 aura au moins  rempli sa mission "business" plus qu'honorablement. Mais parallèlement à son coeur de cible, il poursuit ses objectifs d'ouvrir de nouvelles voies et d'attirer les jeunes vers les métiers de l'aéronautique.

Le Hall de l'avion des métiers continue de faire la part belle aux formations nécessaires au secteur et comme à chaque édition, il a rencontré son public (60 000 visiteurs, étudiants, scolaires et accompagnants).

Bonne surprise, la grande nouveauté de cette édition a elle aussi parfaitement répondu aux attentes.

50 000 personnes ont visité le Paris Air Lab, installé dans le hall Concorde du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.
Objectif visé : montrer la vitalité  des multiples start-up engagées dans des partenartiats avec les industriels du secteur pour préparer l'aéronautique de demain. Dans ce domaine, les idées foisonnent et le secteur de l'aéronautique et de l'espace sait qu'il doit (peut) désormais compter sur ces "jeunes pousses" pour répondre aux enjeux de demain.
 

SIAE 2017 : start up et emploi au top


Un bilan malgré tout en demi-teinte

Avec un peu moins d'exposants dans les halls, mais aussi un peu moins d'avions sur le tarmac et pas de grandes nouveautés dans le ciel du Bourget, le SIAE 2017 peut être considéré comme un salon de transition.
On sait que les grands avionneurs "planchent" sur de nouveaux concepts et une nouvelle génération d'avions dont on verra peut-être les premiers exemplaires au prochain salon, en 2019.

Par ailleurs, il a été très peu question d'environnement cette année.
Sur le tarmac ou en démonstration aérienne, il n'y avait aucun avion électrique comme c'était le cas avec l'E-fan en 2015. La propulsion électrique est toujours un concept en devenir !

A lire aussi

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions