La résistante haut-savoyarde Jeanne Brousse s'est éteinte

Le laissez-passer de Jeanne Brousse durant la guerre. / © DR
Le laissez-passer de Jeanne Brousse durant la guerre. / © DR

Ce vendredi 20 octobre, la résistante et Juste parmi les nation Jeanne Brousse s'est éteinte. Travaillant à la préfecture de Haute-Savoie dès ses 18 ans en 1939, elle y avait fourni des papiers aux réfugiés clandestins et aidé des familles juives à échapper aux rafles du régime nazi. 

Par AR

Résistante pendant la Seconde Guerre mondiale, très engagée pour le devoir de mémoire après le conflit, la haut-savoyarde Jeanne Brousse, née Maurier, s'est éteinte vendredi 20 octobre, à l'âge de 96 ans. 

Le président du département Christian Monteil fait part de son émotion dans un communiqué. "Résistante haut-savoyarde, Juste parmi les nations, elle était très impliquée dans la transmission de la mémoire auprès des nouvelles générations", écrit-il. 

Dès 1939, Jeanne Brousse avait intégré la Préfecture, d'abord au service des naturalisations puis celui des réfugiés. Sa position lui avait permis d'entrer en résistance. Elle avait sauvé des vies en fournissant des faux-papiers aux clandestins et aidant les familles juives, les prévenant de l'imminence des rafles. 

Après la guerre, Jeanne Brousse avait poursuivi son engagement dans le tissu associatif, notamment en témoignant dans les collèges. Elle avait été reconnue dès 1973 comme Juste parmi les nations. 


Archives INA : Portait de Jeanne Brousse lors de l'inauguration d'un mémorial portant son nom à Thonon. 
Portrait de Jeanne Brousse

 

Sur le même sujet

Les devoirs se font désormais au Collège

Près de chez vous

Les + Lus