Au palais Lumière, Evian numérise son histoire

La numérisation des documents se fait dans la partie médiathèque au Palais Lumière / © France 3 Alpes
La numérisation des documents se fait dans la partie médiathèque au Palais Lumière / © France 3 Alpes

Pour mieux conserver son patrimoine écrit et graphique conservé au Palais Lumière, Evian a choisi de faire numériser ses archives historiques, antérieures à 1790, ainsi qu’un fonds de cartes postales et un fonds de lettres d'Anna de Noailles.

Par France 3 Alpes

Vidéo. C'est la société Azentis qui a été chargée de la lourde tâche, numériser le passé d'Evian ! Les documents originaux dont le plus ancien remonte à 1298, datent pour la plupart du XVIIe siècle et se présentent sous forme de liasses (patentes, lettres d’avocats, correspondances), de registres et de cahiers (comptes, quittances), ce qui représente près de 30 000 pages.

Le dispositif de numérisation s'adapte à la typologie des documents. Selon la société qui numérise ces documents: "que les textes soient manuscrits ou dactylographiés à l'encre, leur lisibilité sera optimale à partir du moment où l'information est présente dans le document original".

Numérisation des archives d'Evian
Thomas Neukirch, Spécialiste informatique documentaire; Denis Ecuyer, Adjoint à la culture

Un opérateur, formé à la manipulation de documents anciens, numérise avec prudence et utilise un matériel diffusant une lumière froide, inoffensive pour les ouvrages. Il effectue son travail dans la partie Médiathèque du Palais Lumière.

Parmi les documents concernés, des cartes postales du début du XXème siècle représentant des sites de la ville (buvette Cachat, thermes, grands hôtels, funiculaire, casino…) et les lettres de la Comtesse Anna de Noailles, poétesse et romancière française qu'elle adressait à son entourage d'amis journalistes et critiques littéraires.

Les images issues de la numérisation seront destinées à alimenter une base de données documentaire consultable en intranet, dès le printemps 2013, dans un nouvel espace dédié à la valorisation des archives, La Maison Gribaldi.

Sur le même sujet

Une exposition sur le contrôle au faciès fait polémique à Grenoble

Près de chez vous

Les + Lus