Quand le roi Louis XIV révoque l'Edit de Nantes en 1685, 200 000 Protestants fuient la France. Les Huguenots deviennent la cible des persécutions et n'ont d'autres choix que de se convertir, ou s'exiler.

Ce sentier de la mémoire est devenu sentier de randonnée international entre la Drome et l'Allemagne. Initié par des communes allemandes et financé par le programme européen LEADER, ce projet long de 1 600 km, qui traverse 4 pays et a reçu le label d'itinéraire culturel européen.

Dans le Trièves

Au sud de l'Isère, dans le Trièves, des randonneurs quittent le village du Percy, sur le chemin des Huguenots. Ce sentier international, initié par les descendants des 200.000 Protestants qui ont fui la France après la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, pour trouver refuge en Allemagne.


29 étapes, de la Drôme à la Suisse

Ce sentier, validé en janvier 2015 par la fédération française de randonnée, compte 29 étapes entre la Drôme et la Suisse. C'est avant tout un projet de coopération internationale entre l'Allemagne, l'Italie, la Suisse et la France. Avec ce parcours, l'objectif est de sensibiliser les randonneurs au drame vécu par ces protestants. tout en découvrant ce patrimoine culturel des pays traversés.

Les huguenots : épisode 1
Intervenants : Michel Degrand-Guillaud, président National Association "sur les pas des Huguenots"; Liliane, Mens (Isère); Michel, Saint Maurice en Trièves (Isère); René, Treminis (Isère); Bernard Coquet, maire de Mens (Isère). Equipe : Denis Vigneau-Dugué, Cédric Picaud et Laétitia Di Bin

 

Etape à Vizille

Le sentier des Huguenots fait étape à Vizille, le berceau de la Révolution française. Entre Laffrey et Grenoble, un parc de 100 hectares et un château du XVIIe siècle, où se sont tenus les Etats généraux du Dauphiné qui ont donné naissance à la Révolution française.

Le château d'un grand prince protestant

Cette étape fait partie du parcours pour des raisons pratiques d'hébergement, mais en réalité, les Huguenots ne sont probablement jamais venus ici. Entre son parc, son château et son musée de la Révolution, le site du domaine départemental de Vizille acceuille chaque année plus de 800.000 visiteurs, ce qui en fait le premier lieu touristique de l'Isère.

Mais le lien entre ce site et les Huguenots existe bel et bien. Le château a été construit à la demande de François de Bonne, le Duc de Lesdiguières, le plus grand prince protestant français, un Huguenot. Il n'a jamais renié son camp, mais resta obéissant au roi. A la fin de sa vie, il se convertit pour faire plaisir au bon roi catholique.

Les huguenots : épisode 2
Intervenants : Robert Aillaud, historien; Gabrielle; Bernadette. Equipe : Denis Vignaud-Dugué, Cédric Picaud et Laétitia Di Bin

 

Etape à Biviers, sur les traces d'Abel Servien

A Biviers, les randonneurs découvrent un lieu et un personnage oublié... Le château "Serviantin" ou "Servien" appartenait à Abel Servien, qui a marqué son époque, mais n'est pas resté dans les mémoires. Ce fut un des plus grands hommes d'Etat d'origine dauphinoise. Le seigneur de Biviers fut procureur général du parlement de Grenoble, ministre d'Etat et surintendant des finances. Mais il fut surtout de 1644 à 1648 un grand diplomate français au service de l'Europe. C'est lui qui signa les Traités de Westphalie qui mirent fin à la guerre de Trente ans.

Des familles divisées à la révocation de l'Edit de Nantes

L'histoire est plus ancienne que celle de la révocation de l'Edit de Nantes. Pourtant, même si Abel Servien n'avait aucun rapport avec le monde protestant, il n'en va pas de même pour son château. Bien que catholique, son actuel propriétaire possède, de par sa mère, des liens très forts avec les Huguenots. Quand les Protestants ont été chassés, une partie de sa famille s'est éxilée à Berlin, puis en Silésie, afin de fuir les persécutions. D'autres ont choisi de rester et se sont convertis au catholicisme.

Hormis l'apprentissage historique, le Chemin des Huguenots présente un intérêt économique certain. Gérard Dangles, le président de l'association iséroire du sentier, espère bien que le destin de ce dernier sera aussi brillant que le chemin de Compostelle.

Les huguenots : épisode 3
Intervenants : Augustin Jacquemont, propriétaire du Château Servien; Gérard Dangles, président Association Isèroise du "Sentier des Huguenots". Equipe : Denis Vigneau-Dugué, Cédric Picaud et Laétitia Di Bin


Revivre l'exil, le temps d'une soirée, à Saint-Pancrasse

A Saint-Pancrasse (Isère), randonneurs et locaux reviennent trois siècles en arrière le temps d'une soirée. Johannes Melsen a écrit un conte qui narre l'exil, la faim et la peur des Protestants en fuite.

Un drame humain, et économique pour toute la France, car elle perd ses artisans, ce qui, par le passé, représenta une épreuve pour tous. Aujourd'hui, cela peut se révéler être une chance pour les villages traversés par le sentier des Huguenots, car qui dit marcheurs, dit aussi restauration et hébergements.

La soirée est placée sous le signe du partage et de l'échange, pour réfléchir sur l'exil et la tolérance.

Les huguenots : épisode 4
Intervenants : Johannes Melsen, chef du projet international "Sentier des Huguenots"; Alain Rougier, premier adjoint au maire de Saint Pancrasse (38); Gabrielle Ribot, hébergeur à Saint Pancrasse (38). Equipe : Denis Vigneau-Dugué, Nathalie Rapuc et Laétitia Di Bin