Lyon : la lutte contre la drogue, routine des policiers

© Max PPP - Maxime Jegat
© Max PPP - Maxime Jegat

Dans les rapports de police, le récit circonstancié d'un marché de la drogue qui prospère ici et là à Lyon malgré les arrestations, alimentant les chiffres de la délinquance et des délits routiers.

Par Philippe Bette

Pas un jour sans que le marché de la drogue et ses redoutables effets ne se traduisent, à un titre ou un autre, dans les chiffres d'une délinquance devenue ordinaire.

Mercredi encore, la Bac a intercepté à Lyon à 23h20, un véhicule avec près de 300 grammes de résine de cannabis dissimulé dans l'habitacle. A bord, un jeune homme de 18 ans, originaire de Chassieu, et un Villeurbannais de 19 ans qui circulaient à l'angle de l'avenue Georges Pompidou et du Boulevard Vivier Merle tout en fumant une cigarette artisanale de cannabis. Le premier a reconnu être un consommateur habituel, le second détenir le stock saisi à bord. Il sera poursuivi pour trafic de stupéfiants.

A Décines, un Niçois de 37 ans a été interpellé lui aussi mercredi vers 19 h alors qu'il conduisait une camionnette volée sous l'emprise des stupéfiants. Dans sa course folle, il a percuté trois véhicules, blessant au passage l'une des conductrices et percutant ensuite une voiture de police. Ici aussi, la fouille du véhicule a permis de découvrir 8 grammes de résine de cannabis et de la cocaïne.

A Villeurbanne, un SDF de 20 ans et un Villeurbannais de 17 ans ont été surpris en plein trafic vers 21h45 mercredi. Lors de la perquisition d'une cave où se trouvait la marchandise, la police a saisi 129 grammes de résine de cannabis et 64 grammes d'herbe conditionnés en petits sachets prêts à être vendus. Le dealer a été arrêté lui-même en possession de drogue et de 140 euros. Il a reconnu se livrer à la revente de stupéfiants pour le compte d'un tiers dont il n' a pas voulu dévoiler l'identité. Lui aussi sera poursuivi pour trafic de drogue.             
        
Selon une étude de l'observatoire des drogues et des toxicomanies et de l'Agence Régionale de Santé publiée en janvier 2016, le cannabis se place en tête des consommations de drogue illicites dans notre région. Son usage a l'adolescence a fortement progressé en Rhône-Alpes passant de 6% d'usagers réguliers à 17 ans en 2008 à  9% en 2014 (+50%). Elle note toutefois que "la région ne se classe pas parmi les plus fortes consommatrices en France", pour rester à un niveau proche de la moyenne métropolitaine.     
       

Sur le même sujet

Ils sont morts dans la solitude ... le collectif lyonnais Morts sans toi(t) leur rend hommage

Près de chez vous

Les + Lus