publicité

Brech (56) : Violents affrontements entre forces de l'ordre et manifestants anti Ecotaxe [vidéo]

Entre 200 et 300 manifestants anti-écotaxe, selon les gendarmes, 1000 selon les manifestants se sont violemment affrontés avec les forces de l'ordre, près du portique écotaxe de Brech (56) ce samedi. Quatre personnes ont été blessées. La RN 165 a été coupée à la hauteur de Brec'h jusqu'à minuit. 

  • Par Sylvaine Salliou
  • Publié le 15/02/2014 | 11:04, mis à jour le 16/02/2014 | 17:14
Plus de 250 bonnets rouges manifestent à 300 m du portique écotaxe de Brech (56) © S.Yzad

© S.Yzad Plus de 250 bonnets rouges manifestent à 300 m du portique écotaxe de Brech (56)

La tension est montée d'un cran, entre CRS et opposants à l'écotaxe, en début d'après midi. Les manifestants qui s'étaient donné rendez-vous à Landaul près du portique écotaxe, ont voulu s'approcher du portique de Brech (56) où étaient positionnées les forces de l'ordre. Ils ont lancé des œufs et des fusées de détresse sur les CRS et gendarmes mobiles qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. Un CRS et trois manifestants ont été légèrement blessés: une personne a eu un bras cassé, elle a été conduite à l'hôpital. Christian Troadec, le porte parole des bonnets rouges a participé à la manifestation, tout comme Thierry Merret, le président de la FDSEA 29, lui-même bousculé lors du rassemblement, selon Christian Troadec. 


Trois interpellations

Trois manifestants ont été interpellés, dont un placé en garde à vue, selon la gendarmerie. Quant aux deux autres, l'un est hospitalisé et l'autre en cellule de dégrisement, selon la même source. "On espère que le gouvernement a compris que le mouvement des Bonnets rouges est loin de s'essouffler. On a encore entendu les propos de (Jean-Marc) Ayrault (Premier ministre) et de (Frédéric) Cuvillier (ministre des Transports) sur l'écotaxe, et on n'en veut pas. Maintenant, on attend le 8 mars et on espère que le gouvernement va adopter une autre position", a poursuivi M. Merret, selon lequel l'un des blessés a été atteint "au front par un tir de flashball à tir tendu".
Manifestation de bonnets rouges à Brech (56)

Des heurts ont émaillé la manifestation des bonnets rouges: 3 personnes ont été blessées dont un CRS / Images de S. Yzad

Nouveau rendez-vous des bonnets rouges

Le 8 mars, le collectif "Vivre, décider et travailler en Bretagne" organise à Morlaix - ville dont a été l'élue la ministre de la Décentralisation, Marilyse Lebranchu - les "Etats généraux de Bretagne" qui doivent permettre de définir des orientations pour le devenir de la région à partir des observations et propositions faites à travers les "cahiers de doléances" coordonnés ces dernières semaines par la cinquantaine de comités locaux des Bonnets rouges.

Un appel à se mobiliser "pacifiquement"

Les Bonnets rouges avaient annoncé depuis quelque temps cette manifestation qu'ils voulaient "avant tout pacifique", selon l'appel posté sur leur page Facebook. Ils avaient prévu de se rendre à partir de midi à proximité du portique, pour un pique-nique et des prises de parole. Ils étaient plus de 300 au plus fort de la manifestation. Les forces de l'ordre ont pris les devants en interrompant la circulation sur la 2X2 voies dès 10H00 et en mettant en place des déviations, bousculant l'organisation prévue.
La manifestation des bonnets rouges à dégénérer à Brec'h

Violents affrontements entre manifestants anti écotaxe et forces de l'ordre


L'appel avait été lancé par le collectif "Vivre, décider et travailler en Bretagne" Le rendez-vous avait été donné à 12 h au point le "Poul Vern" sur la RN 165 Lorient-Vannes "afin de rappeler de manière pacifique, au gouvernement les revendications des Bretonnes et Bretons : le maintien de la gratuité des routes en Bretagne et la suppression pure et simple de l’écotaxe". Seulement voilà la manifestation a dégénéré. 

Revoyez le reportage complet de JP. Tranvouez et S.Yzad
Brech (56) : Affrontements entre bonnets rouges et forces de l'ordre

 

les + lus
les + partagés