Première expérience gustative avec des chefs, pour le riz 100 % Breton cultivé par Alexandre

De gauche à droite : Pierre Marchesseau, chef étoilé du Petit Bedon, Christophe dabout chef de l'Atelier (Saint-Malo) et Alexandre Reis, le fier producteur du riz breton
 / © M. Villaverde
De gauche à droite : Pierre Marchesseau, chef étoilé du Petit Bedon, Christophe dabout chef de l'Atelier (Saint-Malo) et Alexandre Reis, le fier producteur du riz breton / © M. Villaverde

Alexandre Reis et Alexandre Laverty avaient fait ce pari un peu fou : cultiver du riz en Bretagne. En novembre dernier, c'était chose faite. Samedi, leur première récolte est passée entre les mains de chefs cuisiniers à Évran (22) et a fait fondre les papilles.

Par Emilie Colin

Alexandre Reis, agriculteur sur le tard (il a débuté dans la profession à l'âge de 57 ans) a parié sur le riz. Il s'est donné trois ans pour en faire pousser, dans les Côtes d'Armor, à Évran. Après plusieurs phases d'expérimentation et avec son associé Alexandre Laverty, ils ont effectué leur première récolte en novembre dernier. Leur projet fait des émules, d'autres sont intéressés par cette idée. 


"Valoriser le travail des paysans qui veulent faire des choses différentes"

Samedi, leur riz est littéralement passé à la casserole, pour la première fois, entre les mains de chefs étoilés et accompagné de noix de Saint-Jacques. Les deux riziculteurs affichaient une certaine fierté, mais aussi de la reconnaissance pour leur travail.

Cette phase d'expérimentation gustative est importante. Les chefs ont donné des conseils, pour améliorer la qualité du produit. Réactions à la chaleur, mode de cuisson, il s'agit désormais de réfléchir à la manière de cuisiner ce riz, qualifié à la fois de "tendre" et "fragile" mais aussi "résistant". 



A lire aussi

Sur le même sujet

L'attente dans les auto écoles d'Ille et Vilaine pour passer le permis

Près de chez vous

Les + Lus