publicité

En dix ans, les coopératives d'emploi et d'activité ont fait leur preuve

Créer sa propre activité, la tester, tout en étant accompagné, c'est ce que proposent les coopératives d'activités et d'emploi.  Il en existe 9 en Bretagne. Celle des Cotes d'Armor fête ses 10 ans. L'occasion de mettre à l'honneur ce concept original qui se distingue par ses performances.

  • Par Stéphane Grammont
  • Publié le
Dans un atelier de la coopérative d'emploi et d'activité des Côtes d'Armor

Dans un atelier de la coopérative d'emploi et d'activité des Côtes d'Armor

Apprendre à élaborer un devis, c'est l'atelier du jour à la coopérative d’activité et d’emploi des Côtes d'Armor, dont les locaux sont à Plérin. C’est concret, et idéal pour Jérémy, jeune charpentier. Il est venu notamment acquérir à la coopérative les outils pour monter son entreprise. "Il y a effectivement cet accompagnement et des discussions qui sont riches au sein du groupe" témoigne-t-il.

Jérémy pourra suivre ces ateliers collectifs, mais aussi bénéficier d’un accompagnement individuel, même si le groupe est une des clés du concept.

Chacun profite du parcours des autres candidats, comme du soutien des plus expérimentés.

"C’est très inspirant de voir comment chacun aborde son activité" témoigne Joëlle, "et l’accompagnement que l’on a rassure beaucoup".

La coopérative permet en outre de bénéficier d’un statut de salarié. De quoi se lancer en toute sécurité.

Depuis 10 ans, sur environ 600 personnes ayant bénéficié du dispositif, les deux tiers ont un emploi. Près de la moitié créé son entreprise.

92 % des entreprises vivent toujours après 3 d'existence.
La coopérative d'emploi des Côtes d'Armor fête ses 10 ans

Nathalie Rossignol/Catherine Bazille

 

L'actu de votre région en vidéo

Les parents d'élèves remettent l'école à neuf

Ils sont parents d'élèves ou habitants de Loscouët-sur-Meu et s'activent sur le chantier de l'école de la commune des Côtes d'Armor. Car il y a moins d'un mois, ils ont découvert qu'un insecte s'était attaqué à la charpente et au plancher d'une classe. Ils se sont mobilisés pour tout reconstruire. Lieu : Loscouët-sur-Meu (22) - Intervenants : Sébastien Richard, couvreur et parent d'élève - Carmen Collet, parent d'élève - Régis Raoult, directeur de l'école Saint-Lunaire

Reportage : S. Salliou - F. Leroy

les + lus
les + partagés