500 manifestants (et un hélicoptère) contre l’Etat d’urgence à Rennes

Environ 500 personnes ont manifesté à Rennes contre l’Etat d’urgence. Le cortège est parti de Villejean pour rejoindre la préfecture Martenot en centre-ville, survolé par un hélicoptère qui n’est pas passé inaperçu.

  • Par Stéphane Grammont
  • Publié le , mis à jour le
Manifestation à Rennes contre l'état d'urgence © Gilles le Morvan

© Gilles le Morvan Manifestation à Rennes contre l'état d'urgence

« L’hélicoptère de la gendarmerie couvre les slogans » constate un journaliste via Twitter présent dans la manifestation contre l'état d'urgence. Ce dernier a survolé en stationnaire le cortège tout au long de sa progression du quartier de Villejean à la préfecture Martenot.

A l'appel de syndicats et d'associations de gauche et d'extrême gauche, environ 500 personnes se sont données rendez-vous sur le parvis de l'université de Villejean à 14h.



François Hollande a annoncé son intention de prolonger l’état d’urgence de trois mois supplémentaires. Le texte sera présenté en conseil des ministres le 3 février.

L'actu de votre région en vidéo

Travaux au collège Théophile Briant à Tinténiac (35)

Poussée démographique oblige en Ille-et-Vilaine, les effectifs de collégiens augmentent fortement. Outre l'annonce de la création de trois nouveaux collèges dans le département pour 2020, on rénove et on pousse les murs comme on peut dans les établissements existants. 22 chantiers sont en cours ou au programme pour les années à venir. Nous sommes allés voir le chantier le plus important du département, celui du collège de Tinténiac, entre Rennes et Saint-Malo. Intervenants : Philippe Geoffroy, principal du collège Théophile-Briant - Stéphane Hubert, Directeur des bâtiments - département d'Ille-et-Vilaine - Jade, 13 ans, élève de 4ème - Nina, 14 ans, élève de 3ème

Reportage : K. Veillard - J.M. Piron

les + lus
les + partagés