Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

PSA Rennes: nouveau débrayage à la Janais

C'est sur la ligne de montage que la main d'oeuvre est la plus nombreuse / © Bruno Van Wassenhove - France 3 Bretagne
C'est sur la ligne de montage que la main d'oeuvre est la plus nombreuse / © Bruno Van Wassenhove - France 3 Bretagne

Une partie des salariés du site PSA a débrayé ce midi à Chartres de Bretagne. La CGT dénonce une détérioration des conditions de travail. Les moyens mis en place pour assurer la fabrication du nouveau 5008 seraient, aux yeux du syndicat, insuffisants. 3500 personnes travaillent sur le site breton.

Par Gilles Le Morvan

Mercredi 17 mai, lors d’une réunion extraordinaire du Comité d’Etablissement, la direction du site de la Janais a annoncé que les équipes devraient être opérationnelles les jours fériés de l’Ascension et de la Pentecôte, ainsi que des samedis du mois de juin. Décision qu’elle justifie par "le succès grandissant du nouveau 5008" fabriqué sur les lignes bretonnes.

Afflux de commandes

Le véhicule doit commencer à être commercialisé en juin, la campagne de promotion n’a pas encore démarré auprès du grand public, mais "11 000 commandes ont déjà été passées", assure la direction, "commandes qu’il faut donc honorer". Mi-avril, une deuxième équipe a été mise en place, une troisième est programmée pour le mois de juillet, elle est actuellement en phase de recrutement et de formation. En attendant, il faut donc passer le cap d’une période charnière, "rançon du succès" en quelque sorte selon la Direction qui rappelle que le site breton a connu des heures plus difficiles.    

Travail les jours fériés

De son côté, la CGT estime que les salariés ont été mis devant le fait accompli, que "ce travail les jours fériés s’ajoute à de multiples heures supplémentaires, non payées car en modulation, et à plusieurs samedis travaillés". Ce vendredi, 160 ouvriers ont débrayé selon le syndicat, pas plus d’une centaine selon la direction.

Pour Lionel Maillard, délégué CGT, le personnel veut contribuer au succès du nouveau véhicule, mais pas à n’importe quel prix. Un premier débrayage avait eu lieu samedi 3 mai.

Syndicaliste CGT sur le débrayage de ce vendredi
Lionel Maillard, délégué CGT, PSA La Janais / Reportage : G. Le Morvan - T. Bouilly


A lire aussi

Sur le même sujet

Bernard Martin : un candidat atypique.

Près de chez vous

Les + Lus