LGV Paris-Lyon : la région menace de ne pas participer financièrement au projet

Une centaine de personnes ont voté cet après-midi à Bourges un motion en faveur du trajet ouest de la LGV.

  • France 3 Centre
  • Publié le , mis à jour le
Les deux tracés envisagés pour la Ligne à Grande Vitesse. © France 3 Centre

© France 3 Centre Les deux tracés envisagés pour la Ligne à Grande Vitesse.

C'était un peu la "réunion de la dernière chance" pour les partisans du trajet ouest de la ligne à grande vitesse Paris-Lyon. Toute la question réside dans le fait de savoir si cette nouvelle ligne passera par Orléans et Bourges (tracé ouest, en orange sur la carte) ou ira directement de Paris à Nevers sans vraiment passer par la région Centre-Val de Loire.


En mairie de Bourges, ils étaient donc une centaine de personnes réunies (photo) pour tenter de faire pression sur le tracé ouest. Car, à l'heure actuelle, c'est le tracé médian que le comité de pilotage envisage de présenter au gouvernement dans les prochaines semaines. À Bourges, les élus ont donc voté une motion (64 pour, 2 abstentions ; voir ci-dessous) en faveur du tracé ouest. Une motion qu'il présenteront au ministère des Transports ce jeudi matin. S'ils n'obtiennent pas gain de cause, ils menacent de boycotter financièrement le projet : "Nous voulons contribuer à ce que le meilleur choix soit fait", explique Jean-Michel Bodin, vice-président (PCF) de la région Centre-Val de Loire. "[Quoi qu'il en soit], la région Centre [Val de Loire] n'interviendrait pas dans un financement qui aurait pour objectif de réaliser une ligne nouvelle qui ne serait pas pertinente pour nos territoires, pour l'économie."


  • Les bus Macron fêtent un an de succès

    Ils ont fait voyager près de 4 millions de passagers cette année ! Les "bus Macron" fêtent leur premier anniversaire, plebiscités par les voyageurs. Au départ pourtant, personne ou presque ne croyait à un tel succès. Aujourd'hui, force est de constater que le pari est gagné.

    Mis à jour le 05/08/2016
  • Pénurie de carburants : le point en région Centre-Val de Loire [MAJ]

    Même si la situation est moins tendue que dans d'autres régions de l'ouest de la France, trouver du carburant reste compliqué surtout parce que les automobilistes se ruent sur les pompes. Ce qui engendre 20 à 30% de consommation supplémentaire. Et des stations qui se retrouvent à sec. 

    Mis à jour le 25/05/2016
  • L'Indre-et-Loire en situation de quasi pénurie de carburants

    Le département d’Indre-et-Loire se retrouve dans une situation de quasi pénurie de carburants. La faute à un mouvement de panique des automobilistes qui ont littéralement pris d’assaut les stations-services ce week-end.

    Mis à jour le 23/05/2016

L'actu de votre région en vidéo

Une saison touristique estivale mitigée en région Centre-Val de Loire

Globalement les professionnels sont satisfaits de la fréquentation touristique cet été. Même si les chiffres sont contrastés. Ce qui a permis d’avoir un taux de fréquentation correct, c’est la clientèle française. Une clientèle stable, 47 % des touristes dans notre région cet été étaient Français. En revanche, on constate un net recul de la clientèle étrangère

NL, CD et FM

© France 3 Centre-VDL

Lire l'article
Une saison touristique estivale mitigée en région Centre-Val de Loire
les + lus
les + partagés