publicité

Les pompiers bénévoles de Châtillon-sur-Loire ne peuvent plus éteindre les incendies

C'est une situation ubuesque. Depuis plusieurs mois, les pompiers de la commune de Châtillon-sur-Loire ne peuvent plus intervenir sur les feux d'habitations, tout simplement parce ce qu'il n'y a pas de sous-officier au sein de la caserne habilité à sortir un véhicule d'intervention! 

  • Par Fabienne Marcel
  • Publié le , mis à jour le
Six cars ont été incendiés à Beaugency. Un appel à témoin a été lancé © France 3 Centre

© France 3 Centre Six cars ont été incendiés à Beaugency. Un appel à témoin a été lancé

Un incendie dans une habitation, c'est sur ce genre de situation que les pompiers de Châtillon-sur-Loire ne peuvent plus intervenir. La raison ? Pour sortir un véhicule d'incendie, il leur faut automatiquement un chef d'agrès.
C'est lui qui est responsable du véhicule d'incendie, c'est lui qui est responsable de la sécurité de son personnel, c'est encore lui qui a la responsabilité de l'engagement et de la réponse à apporter au sinistre en question

Commandant Benoit Coutelan : "Sur le centre de Châtillon-sur-Loire, nous n'avons pas suffisamment de personnel  formé à la fonction de chef d'agrès pour permettre l'engagement systématique du fourgon dans le cadre d'un départ d'incendie"






Après plusieurs départs à la retraite ou mutations, la caserne se retrouve donc sans chef d'agrès attitré. En attendant, les pompiers de Châtillon-sur-Loire peuvent compter sur l'aide des casernes des communes alentours.
Une situation rencontrée dans environ 10 % des structures dans le Loiret
. En cause : le manque de pompiers volontaires.

Colonel Fabrice Chauvin, Directeur départemental SDIS 45 : "Aujourd'hui à Châtillon comme dans d'autres centres du Loiret, on a un problème de disponibilités des pompiers volontaires dans la journée, et parfois un problème de compétences lié à l'obtention des formations nécessaires.


12 ans d'expérience sont nécessaires pour qu'un pompier volontaire prétende au grade d'adjudant, et donc de chef d'agrès. Pour l'heure, la caserne de Châtillon-sur-Loire attend une dérogation qui devrait permettre la formation de l'un de ses pompiers volontaires d'ici l'été prochain.



Les pompiers bénévoles de Châtillon-su-Loire ne peuvent plus éteindre les incendies

C'est une situation ubuesque. Depuis plusieurs mois, les pompiers de la commune ne peuvent plus intervenir sur les feux d'habitations, tout simplement parce ce qu'il n'y a pas de sous-officier au sein de la caserne habilité à sortir un véhicule d'intervention!  -  France 3 Centre-Val de Loire  -  Reportage : Romane Boudier et Julien Bernier



L'actu de votre région en vidéo

Onze visages pour un massacre

La jeune photographe tourangelle Isabelle Vieux a rencontré onze survivants du massacre de Maillé (25 août 1944) Où 124 personnes furent tués par l'armée allemande dans ce petit bourg de Touraine. Jeudi 25 août, Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants, assistera au 72e anniversaire du massacre de Maillé. Intervenants : Serge Martin, Rescapé du 25 août 1944, Cristiane Guitton, Rescapée du 25 août 1944 et Romain Taillefait Responsable de la Maison du souvenir de Maillé

J.P Brusseau et A.Darblade

© France 3 Centre VDL

les + lus