publicité

L'état ordonne au maire de Fréjus d'ouvrir la mosquée

L'ouverture de la nouvelle mosquée de Fréjus fait polémique depuis plusieurs mois. Bien que les travaux soient terminés, le maire FN de Fréjus, David Rachline, interdit son ouverture. Le préfet du Var vient de le sommer d'ouvrir le lieu de culte. 

  • V.K avec AFP
  • Publié le
© JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

© JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

L'Etat a adressé le 22 octobre, une mise en demeure à la municipalité de Fréjus pour lui enjoindre d'ouvrir, sous quinzaine, la mosquée nouvellement construite. Dans ce courrier, les services de l'Etat donnent quinze jours, à compter du 23 octobre, au sénateur-maire Front national David Rachline pour ouvrir ce lieu de culte.

Polémique sur le permis de construire

Le maire s'oppose depuis le début de sa mandature à l'ouverture de cette nouvelle mosquée, dont les travaux ont été achevés en septembre dernier. Son prédécesseur en avait pourtant accepté le permis de construire, validé par la préfecture du Var. 
Le tribunal administratif avait déjà demandé une ouverture exceptionnelle pour la fête de l'Aïd en septembre, assortie d'une demande de réexamen de la décision du maire.

Le maire veut consulter la population par référendum

Par la voix de son premier adjoint, David Rachline fait savoir qu'il campe sur sa position, et qu'il n'ouvrira pas la mosquée. Il attend que le tribunal administratif, saisi sur le fond du dossier, tienne audience le 14 novembre prochain. 
Le maire annonce d'ores et déjà qu'il organisera un référendum auprès de la population pour lui demander son avis sur l'ouverture de la mosquée. 
Mosquée Fréjus

Reportage de C. Lioult, R. de Silvestro, K. Schmid

 

les + lus
les + partagés